LE DIRECTEUR GENERAL

C’est indéniable Charles Ndongo connait l’entreprise qu’il dirige depuis le 29 juin 2016. Il arrive à la radio au début des années 80, au bout de ses trois ans d’études en journalisme à l’ESIJY, l’ancêtre de l’ESSTIC. Mais il rejoint la télévision nationale dès sa naissance en 1985. Depuis la mise en route de son centre de production, Charles Ndongo n’a plus quitté la tour d’aluminium du quartier Mballa 2 à Yaoundé. Il la marque de son empreinte, s’imposant comme l’une de ses plus grandes références journalistiques. 

Jeune reporter, il s’intéresse au journalisme sportif avant sa révélation sur le champ de l’information politique. Le chef de service politique de la rédaction télé devient rédacteur en chef adjoint, attaché à la direction générale, rédacteur en chef de langue française, chef de la brigade puis directeur de la brigade des reportages spéciaux pendant plus de 20 ans, avant d’atterrir ( le 14 novembre 2005), à la direction de l’information TV de la CRTV.  Il devient Directeur central de la télévision neuf mois avant « le décret présidentiel qui a changé sa vie »

Jusqu’en 2005, Charles Ndongo conserve les commandes du service politique tout en gravissant les marches de l’administration. Il s’impose par la qualité de ses analyses en plateau. En dehors du JT, il propose des émissions toutes aussi fulgurantes les unes que les autres. De Première Ligne à Entre Autre en passant par Tout sur Tout, Un siècle d’Histoire, Vues sur la Vie, Edito, Par Ici le Débat… Charles Ndongo a ainsi construit un parcours inégalé de producteur télé dans l’audiovisuel camerounais. 

Il est aussi « le journaliste du président », celui à qui le président Paul Biya aura accordé le plus grand nombre d’interviews. Dès 1984, il était reporter, commis à la couverture du premier comice agropastoral de l’ère du Renouveau. Charles Ndongo ne fait pas que couvrir les activités du chef de l’Etat, il est un admirateur de l’homme du 6 novembre 1982. Bien qu’il ait cessé de le présenter très tôt, l’actuel Directeur général de la CRTV  a aussi gardé la main sur le journal télévisé. Au fil des ans, il a été le détecteur de talents, le sélectionneur inspiré et l’encadreur attentif. 

Depuis le 29 juin 2016, il dirige toute la barque CRTV, pour donner à cette entreprise toute sa place dans la marche du Cameroun. Il met cet instrument au service de la nation et de son chef Paul Biya. Il s’emploie à moderniser ainsi le service public de l’audiovisuel. Si sa priorité est l’amélioration de la qualité des antennes, Charles Ndongo met aussi en œuvre la réhabilitation technique. Il conduit également l’ouverture tous azimuts aux outils numériques sans oublier les hommes. Ainsi vient-il de doter l’office de sa première convention collective d’entreprise. 

Il lance dès le mois de janvier 2018, le premier plan stratégique de sa gouvernance à la CRTV. Celui-ci porte sur les années 2018 – 2020. Le cycle électoral et la CAN 2019 de football vont sans doute mobiliser une partie importante de la force de travail de la CRTV.  Mais le Directeur Général, Charles Ndongo, n’attend pas moins construire les bases de la mise en place d’une entreprise moderne dans son fonctionnement, ambitieuse dans son déploiement et efficace dans ses résultats. Les premiers jalons ont été posés dans la réorganisation des structures du 29 juin 2017.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!