Bamenda: un gendarme tué dans des affrontements à Jakiri

07/11/2017Ce dernier a trouvé la mort au moment où ses camardes et lui étaient en opération d’urgence pour neutraliser un groupe de jeunes gens qui s’apprêtait à vider le lycée technique de Jakiri.

Photo de: Bamenda: un gendarme tué dans des affrontements à Jakiri

Alors que les militants du RDPC des dix régions du Cameroun célébraient les 35 ans de magistrature suprême de Paul Biya président de la Républiqe, une bande de jeune gens non identifiée semait la terreur dans la ville de Jakiri, département de Bui, région du Nord-Ouest. Selon nos sources, tout a commencé dans  la matinée de ce lundi 6 avec des affrontements qui ont opposé les éléments de la gendarmerie nationale à ces jeunes qualifiés « d’activistes ». Un témoin raconte que soudain de jeunes gens armés ont fait irruption au Lycée technique de Jakiri « avec la ferme détermination d’interrompre les cours qui y étaient dispensés et de vider l’établissent de ses apprenants. »

L’alerte lancée, les forces de l’ordre sont arrivées rapidement dans les locaux du Lycée technique de Jakiri pour assurer la sécurité des lieux. Or, les envahisseurs avaient visiblement l’intention d’en découdre avec les éléments de la gendarmerie déployés en urgence. D’où les affrontements assez tendus au cours desquels un gendarme a perdu la vie. Difficile pour le moment de savoir s’il s’agissait d’une balle, d’un couteau ou d’un étouffement à l’origine de ce décès. Seule l’enquête ouverte permettra de faire la lumière sur cette mort tragique.

Le danger n’étant pas totalement écarté, les autorités administratives ont renforcé la sécurité autour de cet établissement et dans d’autres points très fréquentés de la région du Nord-Ouest. Car d’après les mêmes sources, ces « activistes radicaux» qui ont participé à la perturbation de la reprise des cours dans les régions anglophones, ont désormais choisi l’option de l’incendie des édifices et bâtiments importants. L’heure est donc à l’alerte maximale.

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!