De nouvelles grandes écoles dans les universités d’État

Le président de la république a créé vendredi dernier par décret quatre grandes écoles logées dans quatre des universités publiques camerounaises

 

L’université de Yaoundé 1 est désormais dotée d’une école normale supérieure consacrée à l’enseignement technique. Elle voit le jour 56 ans après l’Ecole Normale Supérieure de Yaoundé qui a préfiguré la naissance de l’université camerounaise.  La nouvelle grande école de la mère des universités camerounaises sera logée géographiquement dans la ville d’Ebolowa, le chef-lieu de la région du Sud. L’université de Yaoundé 1 marque ainsi son ancrage inter régional. Après l’IUT Bois de Mbalmayo, un second établissement est installé dans une autre ville que celle qui abrite le campus de Ngoa Ekéllé. C’est la 4è ENSET après celles de Douala, Bamenda et Kumba.

Les actes du président de la république ont régularisé la situation dans les deux universités de tradition anglo-saxonne. Les deux institutions ont été dotées récemment de facultés de Droit et de sciences politiques. Il était urgent de revoir les textes organiques de ces universités de Buea et de Bamenda pour inscrire ce nouvel établissement dans la liste indiquée. Au-delà de cette nécessaire régularisation, on note la création d’une école polytechnique à l’université de Bamenda. La mise en place de cet établissement dans une université anglo-saxonne n’est pas un détail. Les enseignants anglophones regrettent le faible développement des filières techniques dans leur sous système.

Le président de la république a aussi créé une faculté de médecine et de Sciences pharmaceutiques à l’université de Dschang. Cette faculté se développera à partir des acquis du département des sciences biomédicales de la faculté des sciences de l’université de Dschang. Après Yaoundé, Douala, Buea et Bamenda, Dschang va ainsi contribuer à accroitre l’offre de formation médicale dans le pays. Une école de Génie Chimique et des Industries Minérales est créé à Ngaoundéré. Un autre décret signé hier organise l’école de géologie et des mines de l’université de Ngaoundéré. En somme le président Paul Biya, renforce l’offre d’enseignement supérieur technique dans  système éducatif camerounais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!