Un incendie évité de justesse à Cameroon Baptist convention college de Nkwen

08/11/2017Après le lycée technique de Jakiri, des « jeunes activistes » ont tenté d’incendier ce collège dans la nuit de ce 7 novembre 2017, n’eût été la prompte réaction des forces de sécurité.

Photo de: Un incendie évité de justesse à Cameroon Baptist convention college de Nkwen

C’est la deuxième que ces « jeunes activistes », fervents contestataires de l’Unité du Cameroun voulaient réduire en cendre, le célèbre Cameroon Baptist Convention College de Nkwen à Bamenda. L’on se souvient que des manifestants avaient brulé en partie ce collège, le 13 août 2017, un dimanche aux aurores, un jour seulement après la publication de quelques résultats des examens du sous-système anglophone, et alors que la rentrée scolaire approchait à grand pas. Mettre à feu les édifices publics et notamment les établissements scolaires, tel est le nouveau mode opératoire de ceux qui s’opposent au dialogue et au caractère indivisible de l’Etat du Cameroun.

Comme en août dernier, c’est nuitamment que ce groupe de jeunes pas toujours bien identifié, s’était préparé pour mettre le feu à Cameroon Baptist Convention College de Nkwen. Habitués de leur  visite  et stratégie nocturne, les populations ont tôt fait d’alerter la police et la gendarmerie qui se mettront en branle pour disperser les pyromanes.

Puisqu’ils ne sont jamais loin, les forces de l’ordre organisent désormais des patrouilles nocturnes  dans la région du Nord-Ouest, pour dissuader d’éventuels fauteurs de troubles. La collaboration, population-éléments de forces de sécurité doit être de mise pour rassurer les parents et surtout les élèves qui craignent une nouvelle perturbation de l’année scolaire en cours.

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!