Lutte contre le Vih-Sida: Annick Flavia Tsogo, porte-flambeau de la CRTV auprès d’ONUSIDA

08/11/2017La journaliste en service au poste national de la CRTV vient d’être nommée ambassadrice média ONUSIDA pour le Cameroun.

Photo de: Lutte contre le Vih-Sida: Annick Flavia Tsogo, porte-flambeau de la CRTV auprès d’ONUSIDA

C’est au terme d’un atelier média sur le plan de rattrapage de l’Afrique de l’Ouest et du Centre sur la lutte contre le Vih-Sida que le ruban rouge lui a été décerné par Djibril Diallo, directeur régionale ONUSIDA Afrique Ouest et Centre le 31 octobre dernier. Elle a été choisie ainsi que deux autres journalistes dont un de la Guinée Équatoriale et un autre du Kenya  parmi les 25 participants à cet atelier.

En effet depuis 4 ans, Annick Flavia Tsogo produit le 1er décembre de chaque année, un programme sur les antennes TV de la CRTV, « Ça me concerne et toi ? » pour sensibiliser les téléspectateurs sur la pandémie et combat les a priori sur la maladie. Impressionnée par le programme l’année dernière, la directrice pays ONUSIDA pour le Cameroun, Dr Claire Mulunga décide de porter l’initiative auprès de sa hiérarchie.

Cette distinction de la journaliste lauréate de la toute première promotion de l’ex CFPA porte donc automatiquement la CRTV au rang de partenaire de toute activité ONUSIDA au Cameroun et aussi partenaire de la presse afro-américaine. La CRTV a en effet apporté un soutien multiforme et indéfectible à cet agent en accédant à toutes ses demandes.

L’agenda est désormais chargé pour la jeune ambassadrice qui devra, pour une durée d’un an informer le public sur les enjeux de la pandémie du SIDA en Afrique de l’Ouest et du Centre. Un plan de communication est prévu à cet effet avec ONUSIDA Cameroun pour sensibiliser les populations des 10 régions. Au sein de la CRTV la journaliste prévoit, en plus de son programme « ça me concerne et toi ? », des magazines radio et télé notamment sur le vécu quotidien des personnes vivant avec le Vih-Sida et l’importance que les pouvoirs publics accordent à la question, l’objectif étant d’amener les populations à se faire dépister massivement.

La CRTV signe ainsi, avec cette distinction, sa contribution au plan de rattrapage de l’Afrique de l’Ouest et du Centre pour accélérer le traitement du Vih d’ici à 2018, c’est-à-dire 90% de personnes dépistées, 90% de personnes sous traitement antirétroviral gratuit et 90% de malades guéris du Sida.

Odeline Stella Mouazan (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!