Qui est Philippe Laburthe-Tolra pour les Bétis du Cameroun ?

01/11/2017Cet anthropologue français à l’approche africaniste, s’est spécialisé sur cette composante culturelle du Cameroun à laquelle il a consacré d’abondantes productions scientifiques.

Photo de: Qui est Philippe Laburthe-Tolra pour les Bétis du Cameroun ?

Les Bétis du Cameroun rendent un grand hommage à ce célèbre anthropologue ce mercredi, 1er novembre, fête de la Toussaint, en mémoire de sa riche contribution à la vulgarisation des us et coutumes de ce groupe social depuis les années 1900. À cette époque, les Béti du centre du Cameroun ne comptaient aucun chrétien catholique. Il fallait attendre 1915 pour en dénombrer seulement 25  et 1930, période à laquelle ils étaient plus de 300 000. Sa méthode d’analyse consistait en l’approche anthropologique basée sur l’histoire. Il étudiait les moyens, les motifs et les effets de ce “miracle”, un cas de conversion religieuse rapide, jalons permettant l’esquisse d’une théorie du changement idéologique.

Les manifestations prévues ce mercredi au musée national à Yaoundé, retracent le passé élogieux et dense de cet homme de science, à travers ces ouvrages qui portent beaucoup plus sur les phénomènes de reconversion religieuse et l’initiation et les sociétés secrètes au Cameroun. À 24 heures de la date anniversaire de son décès, ceux qui l’ont connu ou lu ses ouvrages, se recueillent en prière.

Né le 9 juillet 1929 en France, Philippe Laburthe-Tolra s’est éteint le 2 novembre 2016. De son vivant au Cameroun, il a publié des ouvrages qui plongent les lecteurs dans les méandres socio-anthropologiques des mythes et réalités ancestraux des peuples du grand Sud Cameroun en général et des Bétis en particulier. Dans le répertoire de ses écrits qui ont marqué les esprits et la communauté scientifique internationale figurent en bonne place, « Les seigneurs de la forêt : Essai sur le passé historique, l’organisation sociale et les normes éthiques des anciens Beti du Cameroun », « Initiations et sociétés secrètes au Cameroun : les mystères de la nuit » ou encore « Voyages et explorations dans l’arrière-pays de 1889 à 1891 ».

Pour l’essentiel, l’auteur promène le lecteur dans le mystère de l’origine des Béti du Cameroun. Il démontre que cette culture est d’une forte authenticité, qui n’a été impactée par aucune influence extérieure, tant musulmane qu’européenne, jusqu’à l’aube du XXè siècle. Civilisation complexe, foisonnante, diversifiée, Philippe Laburthe-Tolra soutient que cette socio-culture du Centre Cameroun fait « éclater toutes sortes d’a priori sur l’Afrique », et dont l’auteur a longuement questionné les plus anciens témoins en les laissant parler hors de tout esprit de système. Cliquez ici pour le parcours et les productions scientifiques de Philippe Philippe Laburthe-Tolra.

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!