Trophées francophones 2017 : Trois récompenses pour le Cameroun

« Djambar, Sembene l’insoumis » de Eric Bodoule Sosso, Jacques Greg Belobo dans le film « la Patrie d’abord » et « La Patrie d’abord » de Thierry Ntamack ont été primés au terme de la 5ème fête du cinéma francophone.

On se serait cru sur un air de croisette à Cannes ce samedi 16 décembre 2017 au Palais des Congrès de Yaoundé. Pour cause, le site qui accueillait la cérémonie de clôture des 5èmes Trophées francophones de cinéma a fait peau neuve.

Placée sous le haut patronage du chef de l’Etat, celle-ci s’est tenue en présence du ministre des Arts et de la Culture, Narcisse Mouelle Kombi, du ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, de Claire Denis, présidente de cet acte des Tfc, d’Alain Rocca, le Directeur des Tfc, de Denise Epoté, directrice Afrique TV5Monde, de l’actrice française Julie Gayet, invitée d’honneur, de nombreuses personnalités diplomatiques, des professionnels des médias et du cinéma.

Crtvweb Radio

Honneur au Cameroun

Le film camerounais « Djambar, Sembene l’insoumis » de Eric Bodoule Sosso remporte au côté de « l’arbre sans fruit » de Aicha Macky, le trophée francophone du long métrage documentaire. Tandis que Jacques Greg Belobo obtient le trophée francophone 2017 du second rôle masculin pour sa performance dans « La Patrie d’abord ».

Grâce au public qui a fait salle comble lors de sa projection, « La Patrie d’abord » de Thierry Ntamack a bénéficié d’un trophée spécial décerné par le Ministère des Arts et de la culture.

Un vibrant hommage a été rendu à l’acteur camerounais Gérard Essomba. Pour saluer sa riche carrière et sa contribution au cinéma francophone présentée ce soir là, le public lui a offert une standing ovation bien nourrie.

Activités et manifestations

La 5ème édition de la fête du 7ème art francophone s’est donc refermée ce samedi 16 décembre 2017 au Palais des congrès de Yaoundé après douze jours d’activités et de manifestations. On note par exemple, la projection de 28 films au total. Entre longs et courts métrages, films de fiction et documentaires, la salle de Canal Olympia de Yaoundé a vibré aux rythmes des images francophones qui ont défilé sur son écran . Il y’a aussi eu la signature du premier fonds de soutien dédié à la jeune création dans les pays d’Afrique francophone subsaharienne et Haïti entre le Centre national du Cinéma et de l’image animée (Cnc) de France et ses partenaires.

Des bourses ont également été attribuées par la Société civile des auteurs multimédia (Scam), Orange Studio et la Fondation David Hadida pour permettre aux lauréats camerounais de mettre sur pied, leurs projets de films et pourquoi pas, réaliser un de leur rêve.

Jeanne Ngo Nlend

 

Palmarès

Trophée francophone 2017 du long métrage de fiction : « Wùlu » réalisé par Daouda Coulibaly.

Trophée francophone 2017 du long métrage documentaire : « L’arbre sans fruit » réalisé par Aicha Macky et « Djambar, Sembene l’insoumis » par Eric Bodoule Sosso.

Trophée francophone 2017 du court métrage : « Maman » réalisé par Maimouna Doucouré

Trophée francophone 2017 interprétation féminine : Oulaya Amamra dans le film « Divines »

Trophée francophone 2017 interprétation masculin : Ibrahim Koma dans le film « Wulu »

Trophée francophone 2017 du second rôle féminin : Déborah Lukumena dans le film « Divines »

Trophée francophone 2017 du second rôle masculin : Hany Abel dans le film « Clash » et Jacques Greg Belobo dans le film « la Patrie d’abord »

Trophée francophone 2017 de la réalisation : Mohamed Ben Atia pour le film « Hedi, un vent de liberté »

Trophée francophone 2017 du scénario : Céline Sciamma, Claude Barras, Morgan Navaro, Germano Zullo pour le film « Ma vie de courgette ».

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!