Crise anglophone: Patricia Scotland descend sur le terrain

Avant de quitter le Cameroun, Patricia Scotland  est arrivée à Buea, ce vendredi pour discuter de la crise anglophone.

Patricia Scotland échangera à Buea  avec les autorités administratives. Elle y discutera surtout avec les leaders d’opinion, les chefs traditionnels et les responsables des partis politiques. La secrétaire générale du Commonwealth tient elle-même à toucher du doigt, la réalité du terrain, au-delà des discours. En effet, la crise anglophone dure plus d’un an maintenant.

Principaux acteurs

Dans sa constance sur la nécessité d’un dialogue pacifique, Patricia Scotland entend privilégier les échanges avec toutes les composantes sociales. En particulier, celles qui se sont souvent senties à l’écart des concertations. Par exemple, les populations locales, elles qui vivent de près les conséquences du climat d’instabilité. En plus, les chefs traditionnels, gardiens de la tradition dont les points de vue doivent être pris au sérieux dans la résolution de la crise anglophone.

Sur la route du Sud-Ouest ce matin, Patricia Scotland a fait une escale technique dans la région du Littoral à Douala. La diplomate a reçu un accueil des plus chaleureux par le gouverneur de la région, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua et l’ensemble des autorités de la place. Après une semaine d’intenses échanges, Patricia Scotland souhaite contribuer  de manière concrète à la résolution de la sortie de cette crise anglophone avant son départ du Cameroun.

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!