Fin d’année 2017: le discours du chef de l’État Paul Biya est très attendu

Le  président Paul Biya va s’exprimer dans un contexte de crise sociopolitique dans les régions d’expression anglaise du Cameroun et de menaces terroristes.

Comme de tradition, le chef de l’État Paul Biya s’adresse à la Nation ce 31 décembre. Occasion pour le président de la République de passer en revue les faits majeurs qui ont marqué la marche du pays. Mais compte tenu d’un contexte particulier, le discours de cette année devra revêtir un cachet particulier. Il y a surtout cette crise sociopolitique qui secoue les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis plus d’un an. Ces derniers mois, elle est montée d’un cran avec les assassinats en série. Bilan: une dizaine d’éléments de forces de l’ordre et de sécurité en mission commandée, arrachée brutalement à la vie.

Origine de la crise

En effet, les revendications de départ des syndicats d’enseignants et d’avocats de ces deux régions ont viré à la sécession. Aujourd’hui, l’on assiste à des bandes terroristes. Pourtant, le gouvernement s’est toujours montré favorable au dialogue et a multiplié des solutions concrètes. Par exemple, le recrutement spécial de 1000 enseignants bilingues à la Fonction publique décidé par le chef de l’État. D’autres pistes de sortie de crise seront peut-être explorées ce dimanche par le président de la République Paul Biya.

Guerre contre Boko Haram

Autre contexte particulier, la guerre contre Boko Haram dans la région de l’Extrême-Nord. Là-bas, si l’ennemi est affaibli, les assauts terroristes ne sont pas encore terminés. Dans cette partie du Cameroun comme à l’Est, il y a également un flux des réfugiés et des déplacés internes qui nécessite beaucoup de ressources pour la prise en charge alimentaire et sécuritaire. Face à cette situation doublée à de nombreux décès sur les routes cette année, le discours du chef de l’État Paul Biya est aussi scruté par les populations de plus en plus nombreuses à se déplacer et à craindre pour leur vie. Camerounais ou étrangers, ils ont presque tout perdu pour la plupart à cause de la guerre.

Projets structurants

Le message présidentiel de ce 31 décembre pourrait également évoquer les projets structurants en cours au Cameroun. En ces différents projets du Plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance, les populations espèrent elles, l’amélioration concrète de leurs conditions de vie. Comme priorité, un meilleur accès à la santé, à l’éducation et aux besoins élémentaires de base. Paul Biya qui est toujours à l’écoute du peuple saura rassurer certainement l’opinion.

En plus, il sera difficile de survoler  l’année électorale 2018 et le vaste chantier de la CAN 2019 qui approchent à grands pas au Cameroun. Bref, il y aura d’importants sujets à aborder qui engagent la vie de la Nation. Ce dimanche est donc une occasion idoine pour les Camerounais et le président Paul Biya d’être en communion. Car les défis communs sont immenses.

Dieudonné Zra

Une pensée sur “Fin d’année 2017: le discours du chef de l’État Paul Biya est très attendu

  • 31 décembre 2017 à 19 h 28 min
    Permalink

    nous attendons avec beaucoup d’impatience le discours de ntre chef de l’Etat ,chef des armée

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.