Les menaces sécuritaires au centre de la conférence des gouverneurs

Le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, a présidé la cérémonie d’ouverture de la 2e conférence des gouverneurs, ce lundi 18 décembre 2017 à Yaoundé.

Le thème général de cette conférence des gouverneurs reflète les sujets d’actualité préoccupants au Cameroun. « Autorités administratives, mutations des menaces sécuritaires, enjeux du vivre ensemble et perspectives de l’intégration sous-régionale. »  Dans son discours d’ouverture, le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation a souligné l’intérêt de cette thématique. Pour René Emmanuel Sadi, il s’agit d’ « une invite à la préservation de la paix sociale .» L’objectif est de tordre le cou aux extrémistes qui détruisent le vivre ensemble harmonieux au Cameroun.

« Ces actes qui mettent en péril l’autorité de l’État, doivent être des défis qui interpellent tous les Camerounais », a martelé René Emmanuel Sadi. Car «Aucune région n’est à l’abri de ces velléités sécessionnistes » a-t-il poursuivi. D’où l’exhortation des gouverneurs à collaborer avec le Conseil national des chefs traditionnels pour préserver l’ordre public. Dans ce sens, l’accent doit être mis sur le  triptyque: Prévention-Action-Répression. Et le ministre d’ajouter en ouverture de cette conférence des gouverneurs, qu’ «Agir autrement, c’est laisser l’anarchie s’installer. »

Également au cœur de cette conférence des gouverneurs, la sécurité aux frontières. En rapport avec la dernière conférence des chefs d’États de la CEMAC,  René Emmanuel Sadi a apporté des éclairages. Par exemple, l’ouverture intégrale des frontières n’exclut pas la protection des portes d’entrée stratégiques du territoire. En effet, les régions de l’Est, du Sud-Ouest, du Nord-Ouest et de l’Extrême-Nord sont les plus concernées. En cause, le flux des réfugiés et autres attaques terroristes récurrents dans ces parties du Cameroun. Face aux gouverneurs, le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation appelle à faire preuve d’anticipation et de promptitude.

Réactions de quelques gouverneurs

 En cette veille des fêtes de fin d’année, le patron de la région du Nord-Ouest a rassuré ses populations. « Toutes les dispositions sont prises pour faire face à toutes les éventualités. » Cependant, Adolphe Lele Lafrique a relevé qu’ « il n’y a pas de risque zéro. » Son homologue du Sud-Ouest s’est voulu lui aussi optimiste. « L’environnement du Sud-Ouest est serein. De nombreux projets de développement sont en bonne voie. Notamment le tronçon Douala-Bafoussam. Dans l’ensemble, la région scrute l’avenir avec enthousiasme » a confié Bernard Okalia Bilai. En rappel, ces deux régions d’expression anglaise sont en proie à des attaques terroristes ces dernières semaines.  Pour le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari, « la situation est sous contrôle.» Il s’agit là, des participants clés à cette conférence des gouverneurs. A suivre aussi la réaction du gouverneur de l’Ouest,Awa Fonka Augustine

Au regard des sujets en débat, cette dernière conférence des gouverneurs qui s’achève le 20 décembre prochain, prolonge la réflexion sur celle qui a eu lieu en juillet dernier. Elle était placée sous le thème général: « Autorités administratives, préservation de la paix sociale et protection du territoire national ».

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!