Opération Mercy ships: les patients souffrant de fistules obstétricales attendus

Après près de quatre mois de travail effectué par Mercy ships, le nombre de patients de fistules obstétricales est loin d’atteindre le nombre escompté

 

 

 

 

 

 

 

 

Les médecins de Mercy Ships attendent des femmes victimes de fistules obstétricales (accidents liés à l’accouchement). En effet, cette mission humanitaire s’est fixée entre autres objectifs d’apporter des soins palliatifs aux femmes souffrant de cette pathologie.

Ce manque de patients a conduit l’Organisme Non Gouvernemental (Ong) à suspendre jusqu’au mois de février 2018 les interventions de fistules obstétricales. Pour résoudre ce problème, une campagne d’enregistrement de patients victimes de cet handicap a été lancée le 7 décembre 2017 par le gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Béa à l’attention des préfets, sous- préfets, chefs traditionnels et religieux, présidents de comités développements d’arrondissements, villages et unités administratives respectives.

Ce bateau- hôpital a deja effectué des soins diversifiés sur des patients souffrant de tumeurs, de fentes labiales, de fentes palatines, de malformations congénitales, de brûlures, de tumeurs bénignes, d’ulcères chroniques et de doigts combinés.

Arrivé au quai numéro 10 du port autonome de Douala sur invitation du président camerounais Paul Biya, le navire médicalisé Mercy ships a été accueilli  le 16 août par le directeur général Cyrus Ngo’o et son staff. https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1948729618699365&id=1716176881954641

Avant d’accoster au Cameroun, Mersy ships a eu à soigner plusieurs malades désespérés dans une kyrielle de pays dans le monde notamment au Bénin,Ghana, Libéria.. Ce navire humanitaire est une organisation internationale basée sur des valeurs chrétiennes dont la mission est d’accroître l’accès aux soins de santé à travers le monde.

Conditions pratiques 

Pour le bon suivi des patients, le ministère de la Santé publique prend en charge les aspects sanitaires; celui des Transports se charge du déplacement des patients (de leur district de santé à Douala,et de leur retour après traitement). Le ministère des Affaires sociales, le ministère de la Promotion de la femme et de la Famille et la Communauté urbaine de Douala veillent sur tous les aspects d’assistance psycho-sociale.

Eliane Marcelle Matsingoum 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.