Patricia Scotland surfe sur la diversité culturelle du Cameroun

Patricia Scotland était au musée national ce mercredi, au lendemain de la soirée culturelle offerte en son honneur à l’hôtel Hilton ce 19 décembre 2017.

Afrique en miniature, le Cameroun dispose de quoi séduire et impressionner ses visiteurs. Patricia Scotland en visite officielle dans le pays depuis lundi dernier, est visiblement conquise. Ce mercredi, la secrétaire générale du Commonwealth est allée admirer ce qu’il y a de plus beau et original au musée national à Yaoundé. Au plan patrimonial, des statues, monuments et autres sculptures qui renseignent sur plusieurs siècles d’histoire riche pour la postérité. En effet, le musée national constitue lui-même une curiosité, car ayant servi de cadre à l’ancien palais présidentiel sous l’ère Ahmadou Ahidjo.

La diplomate Patricia Scotland a d’ailleurs pu apprécier les figures emblématiques de l’histoire du Cameroun. Pour la plupart, elles sont inconnues par la jeune génération. Ernest Ouandié, Félix Moumié, Ruben Um Nyobe, Alexandre Douala Manga Bell ou encore André Marie Mbida, mais aussi Ahamadou Ahidjo, le premier président de la République et son successeur Paul Biya.

Le patrimoine matériel et immatériel du Cameroun est exceptionnel. Entre autres illustrations, des paysages inédits comme le pique de Rhumsiki, région de l’Extrême-Nord, des sites archéologiques et géologiques et des objets d’art. L’immatériel se réfère lui, aux chants, costumes, danses, traditions gastronomiques, connaissances médicinales, jeux, mythes, contes et légendes, rituels festifs etc. Par exemple hier au Hilton hôtel, Patricia Scotland et autres personnalités ont eu droit à spectacle de haute facture. Toutes les quatre aires culturelles du pays ont été représentées. L’aire soudano-sahélienne, celle des Sawa, des Grassfields et enfin l’aire Fang Beti. Le tout dans une ambiance carnavalesque. C’était en présence du premier ministre Philémon Yang.

Autres activités du jour

Patricia Scotland a visité ce mercredi, le Centre international de Référence Chantal Biya pour la recherche sur la prévention et la prise en charge du VIH/Sida (Circb). Elle a salué la qualité de la prise en charge et la dextérité du personnel soignant. Cette initiative de la première dame camerounaise vise la Recherche sur la Prévention et la Prise en charge du Vih/Sida. Ses missions sont la recherche, la santé publique, les essais cliniques, la formation. Ici, la recherche est entendue au sens pluridisciplinaire. Créé le 23 février 2006, le Circb est à vocation régionale et internationale. Il est rattaché au ministère en charge de la Santé Publique.

La secrétaire générale du Commonwealth, était aussi en concertation avec les responsables d’Elections Cameroon (Elecam). Ensuite, avec ceux de la Commission nationale anti-corruption (Conac). Il était question de passer en revue les avancées et les faiblesses de ces deux instances. Puis, d’explorer les voies et moyens pour pallier les lacunes ainsi que concernant la lutte contre la corruption qui plombe encore l’économie nationale et les élections crédibles. Le sujet du respect des droits de l’Homme était également inscrit dans l’agenda de Patricia Scotland ce mercredi. Ce jeudi, la diplomate aura des échanges avec les présidents des partis politiques et autres leaders de la société civile.

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.