Conseil de cabinet : l ‘accès des petites et moyennes entreprises au crédit bancaire en discussion

Le premier conseil de cabinet de l’année 2018 s’est tenu ce 25 janvier à l’immeuble Étoile sous la présidence du premier ministre Philemon Yang.

Au menu de la concertation, l’exposé du ministre des petites et moyennes entreprises sur le mode privilégié de financements des PME. A côté cela, le point d’information du ministre des Sports sur les conclusions de la première mission d’inspection des experts de la Caf au Cameroun.

Exposés des ministres des petites et moyennes entreprises et des Finances

Pour le ministre des petites et moyennes entreprises, il faut procéder à l’amélioration de la stratégie d’accès des entreprises au crédit bancaire. En sachant que l’emprunt bancaire est le mode privilégié de financements des PME.

Au Cameroun, les petites et moyennes entreprises représentent plus 90% du tissu économique national. Elles contribuent à 54% environ à la création d’emplois. Mais la plupart évoluent dans le secteur informel. La faible structuration et le faible accès aux capitaux des banques constituent un frein au fonctionnent des PME.

Pour pallier à cela , le ministre Alamine Ousmane Mey a proposé d’effectuer un repositionnement de la banque camerounaise des PME. Ensuite, de mettre à disposition des fonds de garantie pour permettre aux entreprises qui en ont besoin. Il poursuit également en soulignant qu’il s’agit de donner aux entreprises le cautionnement mutuel ou le capital risque…

En outre, Laurent Serge Etoundi Ngoa a précisé que l’Etat a mis des instruments et institutions qui préparent les PME à accéder au crédit. Il s’agit de la banque, des bourses de sous-traitance et de partenariats, des centres de gestion agréés, l’agence de promotion des PME et le bureau national de mise à niveau… Il ajoute qu’en 2017, ils ont remboursé à peu prés 82 milliards de Fcfa de crédits de TVA.

Le ministre conclut en disant qu’ils vont continuer sur instruction du premier ministre, le remboursement du stock restant. Dans l’optique de redonner plus de ressources financières aux entreprises pour qu’ils réalisent leurs objectifs.

Au cours de ce conseil de cabinet, le premier ministre a aussi prescrit aux membres du gouvernement de :
– d’intensifier la lutte contre la corruption;
– pourvoir sans délais au replacement des agents administratifs admis à faire valoir leurs droits à la retraite. Le conseil de cabinet s’est achevé à 11h et 35 minutes.

Eliane Marcelle Matsingoum 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!