Le ministre des Arts et de la Culture exhorte les Camerounais à profiter de leur diversité culturelle

Cet appel a été lancé lors de l’ouverture de la troisième édition de la rentrée culturelle et artistique nationale (Recan) ce 25 janvier 2018 à Ngaoundéré

Le ministre des Arts et de la Culture, le Professeur Narcisse Mouelle Kombi met en exergue le riche patrimoine culturel camerounais. Tel est d’ailleurs l’objectif du Recan.

Il est question, à travers cet événement qui se tient une fois l’an, de présenter le savoir-faire national. Ceci à travers, entre autres, des danses, contes et chants du terroir, l’art culinaire,
Plus de soixante groupes de danse traditionnelle, vingt artistes, un millier de personnes, une escorte de six cents chevaux étaient présents à cette cérémonie d’ouverture.

Durant trois jours, les populations de Ngaoundéré auront droit à des danses patrimoniales, défilés de mode, jeux traditionnels, projections cinématographiques. Des artistes de renom tels que Ndedi Eyango, Sam Fan Thomas, Dynastie le Tigre, Nicole Mara et bien d’autres seront sur scène.

Une course hippique, précédée d’une fantasia est prévue. Des visites touristiques auront lieu au musée communautaire de Ngan-ha dans le département de la Vina. La gastronomie et l’art culinaire seront également valorisés.

Le bibliobus, qui est la bibliothèque du ministère des Arts et de la Culture, sera déployé dans les établissements secondaires de la ville ainsi qu’à l’université de Ngaoundéré. Un vernissage de l’exposition se tiendra dans le jardin de l’hôtel de ville. Des conférences-débats sont aussi à l’ordre du jour.

Il est à noter que le Recan a été initié par le professeur Narcisse Mouelle Kombi en 2016. La première édition a eu à Yaoundé. La seconde édition s’est tenue à Ebolowa en 2017. Celle en cours s’achève le 28 janvier 2018.

Marie Blanche Mfoumou (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.