Sefedi : le soutien de Lady Ponce aux femmes

La foire « la semaine en diamant » organisée par la star de bikutsi du 23 février au 10 mars 2018 à Yaoundé, offre des opportunités d’échanges et d’affaires fructueuses aux femmes.

Une partie de l’esplanade du stade Omnisport s’est transformé depuis le 23 février 2018 en espace commercial.

Ici, une cinquantaine de chapiteaux de couleur blanche et bleu ont été montés, tout comme une vingtaine de hangars en palmes ont été construites. Les occupants, parmi lesquels des Bayams-Sellam, des couturières, des coiffeuses, des gastronomes, des banquières, des journalistes, etc., ont été sélectionnés par la chanteuse de bikutsi, Lady Ponce pour prendre part à cette 4ème édition de la semaine en diamant (Sefedi) qu’elle a mise sur pied.

Foire gastronomique, musicale ou encore commerciale, la Sefedi draine du monde depuis ce vendredi 23 février 2018, sa journée d’ouverture.

Et c’est bien normal, car ici, on trouve un peu de tout. Vivres frais, grillades, livres, boissons alcoolisés et gazeuses, liqueurs, vêtements, chaussures, etc.

Plusieurs ménagères y ont d’ailleurs choisi de faire leurs achats ici. C’est le cas de Nadège Tsoungui, employée d’une pharmacie de la place. « Les produits sont vraiment moins chères. J’ai eu des cageots de tomates et de patates à vil prix. Je compte d’ailleurs revenir. C’est vraiment super », a-t-elle déclaré.

Babillon C., l’un des gastronomes venus accompagner ses femmes, est plutôt satisfait de sa présence ici. « Les affaires sont moyennes. Je commence peu à peu à rentrer dans mes frais, car l’affluence n’était pas importante au début. Mais depuis quelques jours ça va mieux », avoue-t-il.

Animations

Côté spectacle, Lady Ponce a pensé aux mélomanes de la capitale. En effet chaque soir, un concert a lieu sur la scène dressée à cet effet au cœur du village de la Sefedi. Plusieurs artistes notamment Mr Léo, Reniss, Daphné, Salatiel, Aijo Mamadou, Stanley Enoy, Mbale Mbale, Dynastie Le Tigre, etc., vont se succéder sur scène. Ce soir, l’artiste Daphné va y donner un concert. Et Dimache, ce sera au tour de Reniss d’enflammer la scène.

Tenus par l’Unesco, des ateliers et échanges éducatifs seront organisés tout au long de la semaine. A travers eux, les femmes recevront des conseils et des enseignements pour améliorer leur quotidien, malgré leurs faibles revenus. Des ateliers de musique urbaine et bikutsi auront également lieu durant la semaine.

Jeanne Ngo Nlend

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.