Festival Nyama : sublimer la gastronomie camerounaise

C’est l’objectif de la 1ère édition du festival Nyama qui va se tenir du 02 au 08 mars 2018 à Yaoundé. Les activités y relatives ont été présentées ce 28 février à Yaoundé.

Huguette Nadia Tagne, promotrice du festival Nyama a présenté ce mercredi 28 février, les activités qui vont marquer du 02 au 08 mars 2018 à l’esplanade du stade Omnisport, la 1ère édition de ce festival de la gastronomie camerounaise.

Organisateur principal de l’évènement, c’est au cours d’une conférence de presse au siège du Centre International de recherche et de documentation sur les traditions et les langues Africaines (Cerdotola) qu’elle a énoncé lesdites activités.

Ainsi donc, au programme de cette première dont le thème est : « la gastronomie camerounaise, vecteur de cohésion sociale et du vivre ensemble », le public de Yaoundé et ses environs bénéficieront :

  • Un carnaval très riche en diversité culturelle dans la ville de Yaoundé ;
  •  Des soirées d’animations culturelles ;
  • Plusieurs ateliers et débats ;
  • Des masters class ;
  • De nombreuses dégustations ;
  • Une élection Miss Nyama, etc.

Une nuit de la gastronomie camerounaise avec remise de trophées et prix d’honneur viendra clôturer en beauté la semaine d’activités.

 

Le JT du 20h30 – 27 Février 2018

Pour accompagner ce projet, le ministère du tourisme et des loisirs, le Cerdotola ainsi que de nombreux partenaires privés se sont impliqués.

Une centaine d’hommes et femmes en provenance des quatre aires culturelles du Cameroun vont donc magnifier la gastronomie de notre pays.

« Le but étant de mettre en avant chaque repas traditionnel par région et planté la femme au cœur de la création culinaire et la famille, gardienne de ce patrimoine » a indiqué Huguette Tagne.

Des mets traditionnels

Objectifs

Le festi Nyama est un projet de festival culturel local initié par l’association Afro Cultur. Il a pour but de célébrer et valoriser la richesse du patrimoine gastronomique camerounais en termes de contribution à l’intégration nationale.

Pour sa promotrice, il s’agit également d’une grande fête populaire, un hommage aux mamans camerounaises et tous les acteurs de la gastronomie qui se mobilisent pour la promotion de l’art culinaire camerounais.

 

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.