Le général de division Pierre Samobo s’en va pour l’éternité

Décédé, le 21 décembre 2017 à l’hôpital général de Yaoundé des suites de maladie, la levée du corps du général Pierre Samobo a eu lieu ce15 février dans le même hôpital.

Arraché à la vie de 76 ans, le général de division Pierre Samobo a longtemps servi sous le drapeau. En effet, il est incorporé dans l’armée française en 1960. Puis, il suit des enseignements préparatoires aux élèves officiers de réserve à Bouar en République Centrafricaine. Ensuite, Il s’envole pour l’Algérie française en vue d’une formation des élèves officiers de réserve. En avril 1961, il est nommé Aspirant d’active.

Arrivé au Cameroun la même année, il est nommé Chef de section à la 7ème Compagnie de Mbouda. Et le 1er juillet 1961, le général de division Pierre Samobo est promu au grade de Sous-lieutenant. En août 1962, il devient Commandant de Compagnie à Mbouda. Dès 1964, il est Adjoint du directeur de la Liaison opérationnelle, chargé des Stages et des Opérations.

Parcours atypique

Le général de division Pierre Samobo est en en effet le premier Commandant camerounais du Centre d’Instruction de l’armée camerounaise. En 1968, il suit le stage d’État-major à Paris. Ainsi, admis à l’École supérieure de Guerre interarmées de Paris, il obtient le Brevet de l’Enseignement Supérieur Militaire. Il devient tour à tour, chef d’État-major du génie militaire à Douala (mars – octobre 1979). Par la suite, directeur adjoint du personnel au ministère des Forces Armées en 1982. Pierre Samobo est Commandant de 1ère Région Militaire après le coup d’état du 6 avril 1984 au Cameroun.

Le 21 octobre 1988, il est nommé Inspecteur des Matériels au ministère de la Défense, puis directeur de Matériel. Cerise sur le gâteau, le 5 février 1993, Pierre Samobo est promu au grade de général de brigade et nommé Commandant de la 4ème Région Militaire à Garoua le 26 février 1993. En juin 2017, il faisait partie des six généraux admis en deuxième section.

Levée du corps ce jeudi

L’atmosphère était lourde à la levée du corps du général de division Pierre Samobo ce jeudi à l’hôpital général de Yaoundé. Le ministre de la défense, Joseph Beti Assomo, a représenté le chef de l’État à cette brève cérémonie religieuse. De nombreux collègues, membres de la famille et membres du personnel militaire sont aussi venus en grand nombre faire leurs adieux à ce valeureux officier.

Le cercueil a été transporté plus tard à sa résidence de Bastos à Yaoundé. Son inhumation aura lieu ce samedi, 17 février à Mbouda. Mais avant, des honneurs militaires lui seront rendus ce vendredi à la Cour d’honneur de la Brigade du Quartier général de Yaoundé.

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.