Sénatoriales 2018: la campagne atteint la vitesse de croisière

Les candidats des 9 partis politiques en lice, intensifient leurs stratégies de campagne sur le terrain, à quatre jours du scrutin prévu le 25 mars prochain.

Les partis politiques en lice, misent sur tous les conseillers municipaux, seuls potentiels électeurs pour ces sénatoriales. Pour maximiser leur chance, certains candidats procèdent par des appels téléphoniques à défaut d’organiser un meeting. Du coup, la campagne prend une allure des échanges directs avec les électeurs. Presque tous les partis d’opposition utilisent ces stratégies.

Parmi eux, l’Udc, le Sdf, l’Upc, l’Undp et l’Andp. Dans ce contexte de cibles restreintes, les concurrents mettent en exergue, la communication interpersonnelle ou de groupe et les réseaux sociaux. Objectif : convaincre et inciter les conseillers à voter même contre leur propre chapelle politique.

Campagne du Rdpc sur le terrain

En effet, le Rdpc parti au pouvoir, dispose du plus grand nombre de conseillers municipaux. Ainsi, il peut se permettre d’organiser des rencontres de forte mobilisation. C’était le cas le week-end dernier à Douala, région du Littoral. C’était sous la coordination du président de la commission régionale de campagne, le ministre Laurent Essoh. Occasion de séduire les conseillers Rdpc à voter massivement pour les futurs sénateurs. Le ministre d’État a souligné qu’ « Il n’est pas question de baisser la garde. Tenez-vous prêts à faire face aux éventuelles surprises » a-t-il alerté.

Conquête d’autres conseillers municipaux

À Douala, le Rdpc veut aussi conquérir des conseillers municipaux-électeurs membres d’autres partis. Car dans le Wouri par exemple, seule la commune d’arrondissement de Douala 6e, constitue 100% le Rdpc. En plus du parti au pouvoir, cette commune compte des conseillers du Mouvement progressiste (Mp) et du Cameroon People’s Party (Cpp).

En face, un autre adversaire de poids, le Sdf à 90% dans la commune d’arrondissement de Douala 3e. Rien n’est donc gagné d’avance. La campagne va sans doute s’accélérer tout au long de cette dernière semaine qui précède les élections sénatoriales.

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!