Défilé du 08 mars 2018 : parade pour la paix, l’unité  nationale et la promotion des droits de la femme au boulevard du 20 mai

Le défilé marquant la célébration de la 53ème édition de la journée internationale ce 08 mars 2018 a donné à voir des femmes engagées dans la promotion de la paix, mais également des femmes tournées vers la valorisation de leurs droits.

Le train du défilé

Environ 60.000 femmes venues de tous horizons, disposées en 9 wagons. Des carrés de 144 personnes dont 12 fois 12 chacun, voilà le résumé de la parade réservée au défilé de ce 08 mars 2018 au boulevard du 20 mai à Yaoundé. Plus précisément, le défilé est ouvert par un bouquet d’honneur. Le bouquet d’honneur du défilé du 08 mars 2018 constitué de deux carrés. Un carré paix, innovation du défilé de cette année et un carré femmes dans la politique pour préparer les femmes à s’intéresser à la politique, 2018 étant une année électorale.

Le reste du défilé va s’ébranler ainsi qu’il suit :

  • Souveraineté –défense et sécurité ;
  • Administration générale et financière.
  • Le troisième wagon quant à lui concernait les enseignements, la formation professionnelle, l’emploi et la recherche
  •  communication, culture, jeunesse et sports.
  •  santé,affaires sociales et  sécurité sociale ;
  • Les infrastructures ;
  • La production et le commerce ;
  • La société civile et les associations féminines du département du Mfoundi

Les moments forts du défilé

Elle constitue le premier moment fantastique de ce défilé du 0 mars 2018 au boulevard du 20 Mai.

  • La Première Dame Chantal Biya avait à peine foulé le sol du Boulevard que la place avait déjà été envahie par des applaudissements et des cris de joie. Une joie que ne pouvaient cacher le public et les femmes, honorées comme toujours de la présence de Madame Chantal Biya.
  • Elles ne pouvaient pas passer inaperçues, d’ailleurs ce n’était pas l’intention des femmes venues du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Elles sont venue en grand nombre manifester leur attachement à la paix et au vivre –ensemble et communier avec les autres  femmes camerounaises de la capitale politique.
  • Il y a aussi eu le passage remarqué et applaudi des femmes de la garde présidentielle, le carré de l’association des épouses des fonctionnaires de police et assimilés de la DGSN.
  • Il ne faut pas oublier le passage très coloré des femmes de la SNH, le carré spécial du système des nations unies, la fondation Chantal Biya avec l’association des personnes de petite taille etc.

Le défilé de ce 08 mars 2018 a montré une fois encore à quel point les femmes sont valorisées au Cameroun couches sociales exclues. Un beau défilé, une belle parade, qui ne doit tout de même pas perdre de vue ni de mémoire, la bataille pour les droits de la femme qui reste une priorité dans certaines de nos régions, traditions et religions.

Odeline Stella Mouazan

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.