Membres du Conseil constitutionnel: les attentes des populations

Les acteurs politiques ou ceux de la société civile, espèrent des nouveaux membres du Conseil constitutionnel installés ce mardi, plus de transparence et de rigueur dans la publication des résultats des élections.

L’installation des 11 membres du Conseil constitutionnel a vu une rare mobilisation au Palais des congrès ce mardi. Membres du gouvernement, partis politiques, religieux, diplomates, société civile et curieux, tous tenaient à vivre l’instant. En effet, il s’agit d’une prestation historique. Car c’est la première fois que le Conseil constitutionnel devient fonctionnel au Cameroun. La mobilisation est telle que, même à l’extérieur, il était difficile de circuler à pied ou en véhicule.

Aussi, l’on a noté la forte participation des différents groupes de danse du Cameroun. Mais également celle des autorités religieuses et traditionnelles dont le roi Bandjoun, région de l’Ouest.

Tout cela a imprimé un cachet particulier à l’événement qui a pris les allures d’une fête nationale sur la façade du Palais des congrès de Yaoundé. Au-delà du cérémonial, certaines voix ont exprimé leurs attentes vis-à-vis de l’équipe de Clément Atangana.

Réactions

La responsable de « Association of South West women for development » attend de ce Conseil, la prise en compte de l’opinion féminine. En effet, Mary Njumo et ses membres se sont mobilisés pour féliciter la seule femme du Conseil constitutionnel, Florence Arrey.

Pour cette femme leader, « il faut continuer à faire confiance aux femmes. » Selon Njumo, plus les femmes occupent des postes de responsabilités, plus le changement suivra. Ainsi, « Il faut plus de femmes leaders dans le Sud-Ouest pour mieux résoudre les problèmes qui se posent », suggère-t-elle. « Nous sommes derrière les institutions, mais il faut qu’elles soient bien gérées » a-t-elle conclu.

Femme leader politique

En ce jour d’installation des nouveaux membres du Conseil constitutionnel, il y avait des messages forts évocateurs. Tous convergent au remerciement au président de la République Paul Biya pour la nomination de Clément Atangana.

À la tête d’une forte délégation, Margueritte Limen, présidente de Sous-section Rdpc de Mbalmayo s’est aussi exprimé. « Après avoir installé notre fils, nous attendons de lui, le travail bien fait. Il doit représenter valablement les Camerounais, là où on l’a mis. Et les femmes du Nyong et So’o sont derrière lui. Nous attendons du Conseil, le bon résultat, la transparence. Et la bonne organisation des élections » a-t-elle souligné.

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.