Préoccupations des enseignants: les résolutions du Comité interministériel

La concertation de ce mercredi 28 février, a permis aux membres de ce Comité, de proposer des solutions concrètes aux revendications des enseignants.

Les doléances immédiates

La première résolution retenue par les différents responsables de ce Comité est centrée sur les doléances immédiates. Dans cette optique, les ministres concernés par les revendications des enseignants se sont échangé des informations sur ce qui fait blocage. Selon le communiqué du ministre de l’Enseignement supérieur, « l’ensemble des éléments sera transmis au secrétaire général du premier ministre. » En effet, ce dernier est chargé de piloter un comité sur ce dossier.

L’intégration de certains enseignants

Il s’agit de l’intégration des instituteurs vacataires ou contractuels et des professeurs du secondaire. Pour ce qui est niveau d’avancement des dossiers, l’exposé du ministre de la Fonction publique a été précis :
– Sur les 885 dossiers des instituteurs vacataires de l’enseignement technique transmis, 831 projets de contrats ont été initiés.
– 2225 dossiers d’intégration de certains vacataires ont été transmis et 1003 sélectionnés pour la signature.

Recrutements

Les enseignants du primaire, du secondaire et du supérieur sont les cibles de ce recrutement. Cependant, les représentants des Syndicats veulent une accélération de ce processus.

Au niveau du primaire :

– 6000 maitres des parents sont déjà convertis en instituteurs contractuels sur un objectif de 9000 arrêté par le gouvernement.
– La 3e phase de ce programme axé sur le recrutement de 2970 titulaires de Capiemp est sur le point d’être bouclé.

Au niveau du secondaire :
– 6848 personnels enseignants, lauréats des Écoles normales, ont bénéficié d’actes leur attribuant une avance sur solde et un matricule. D’après le communiqué final, c’était pour la période allant du 3 avril au 27 février 2018.
– 12105 projets d’actes d’intégration ont été engagés et transmis dans les services du premier ministre.
– 14 049 actes d’intégration ont été signés en un an.

Au niveau du supérieur :
Le communiqué du ministre de l’Enseignement supérieur renseigne que le chef de l’État a autorisé un recrutement spécial. En effet, il s’adresse aux titulaires de Doctorat ou PhD dans les 8 universités d’État du Cameroun. Quant aux modalités dudit recrutement, elles sont en cours d’élaboration.

Les paiements des droits d’examens

Pour le cycle primaire, une dotation de 1 250 000 000 Fcfa est prévue. Ainsi, le problème sera résolu à travers une augmentation financière en fonction de la demande réelle. S’agissant du GCE Board, les règlements s’effectuent régulièrement. Déjà, 500 millions de Fcfa ont été débloqués pour les correcteurs des examens du GCE.

Concernant, l’affectation des enseignants dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, elle est en cours. Ainsi, en l’espace de deux mois, 1051 d’entre eux ont été déployés dans ces deux régions. Enfin, il ressort de l’exposé du Secrétariat technique que le niveau de préparation du Forum national de l’Éducation est avancé.

Dieudonné Zra

3 pensées sur “Préoccupations des enseignants: les résolutions du Comité interministériel

  • 2 mars 2018 à 14 h 39 min
    Permalink

    bonjour et merci pour les infos. comment ils ne parlent que des autres enseignants sans mentioner le recrutement des INSTITUTEURS VACCATAIRE DE L’ENSEIGNEMENT TECHNIQUE (IVET) sortis des ENIET???????? sa veux dire que nous ne sommes pas concernnes?????

    Répondre
  • 17 juin 2018 à 14 h 10 min
    Permalink

    difficile à comprendre comment un grand arrondissement comme celui de bourha s’en sort avec zéro 00 enseignant retenus dans la 3e phase de contractualisation.
    alors qu’à Bourha les écoles sont vident à l’exemple de la mienne seul le directeur est affecté et moi en tant que maître des parents à 3 classes (CE2. CM1. CM2) dans une même classe et au finish je ne Suis pas retenu et entre temps mon collègue qui gagnait dans une société pendant que je me casse la tête en classe est retenu et comme ça ne suffit il me voilà le résultat toi qui passe ton temps dans une brousse pour dire mon école c’est un calvaire à l’éducation de base. donnez au moins les critères de ce recrutement. à une quarantaine de dossiers dans mon arrondissement et il n’y a même pas un seul retenu c’est très découragement assuré…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.