Route Mora-Dabanga-Kousseri : les travaux de réhabilitation sont lancés

Emmanuel Nganou Djoumessi, le Ministre de travaux publics, a présidé ce 01 mars 2018 la cérémonie officielle de lancement des travaux de réhabilitation du tronçon Mora-Dabanga-Kousseri.

70 milliards de francs CFA, c’est ce que va coûter la réhabilitation du tronçon Mora-Dabanga-Kousseri dans la région de l’Extrême-Nord.

Les travaux de ce tronçon long de 212 km seront conduits par le génie militaire. Par ailleurs, la ville de kousseri va bénéficier d’un contournement de 7 km. Et au-delà de la circulation fluide que va apporter à terme cette infrastructure, le volet économique n’est pas à négliger.

La conduite des travaux au génie militaire intervient à cause de l’insécurité qui continue de régner dans cette partie du pays.

Mais bien au-delà, la relance de la construction de ce tronçon est un véritable ouf de soulagement pour les populations.

Pour le manifester, elles ont envahi la place des fêtes de la ville au cours de la cérémonie afin d’exprimer leur gratitude à l’endroit du donateur.

Les acteurs du chantier

En ouvrant officiellement le chantier de la Route Mora-Dabanga-Kousseri ce 1er Mars, le Mintp a rappelé l’importance qu’incarne ce projet dans les grandes réalisations du chef de l’Etat. Il a par ailleurs précisé que le gouvernement camerounais fournira encore plus d’efforts afin de doter les populations d’infrastructures nécessaires.

Il est important de souligner que la signature d’un accord-cadre entre le Mintp et Joseph Beti Assomo, le Ministre de la Défense, pour les besoins de la cause a eu lieu en avril 2017. Et le Mindef avait alors donné ce jour là, les assurances de la bonne conduite des travaux par le génie militaire.

Sa présence ce 1er mars à Kousseri aux côtés de son homologue des Travaux Publics, atteste de sa détermination à mener le projet à son terme sans incident.

Le projet de réhabilitation de la Route Mora-Dabanga-Kousseri est co-financé par la Banque mondiale. L’institution de Breton Wood qui a bravé son mode de fonctionnement en confiant l’exécution de cet ouvrage au génie militaire, veut ainsi accompagner le Cameroun sur sa voie vers le développement.

Odeline Stella Mouazan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.