Sénatoriales 2018: le Conseil constitutionnel valide la liste Rdpc à l’Ouest

Les membres du Conseil constitutionnel ont rejeté la requête du Sdf sur le fond et l’ont acceptée sur la forme, à l’issue de l’audience de ce lundi 19 mars.

L’audience de ce lundi était particulièrement attendue par les deux camps. D’un côté le Rdpc qui devait présenter son 7e candidat aux Sénatoriales déclaré « fictif » à l’Ouest. De l’autre, le Sdf  soutient que le nommé Tegnideutio Joseph n’existe pas dans les registres d’état civil camerounais. En effet, ce candidat Rdpc aux élections sénatoriales s’appelle Tegnideutio Joseph sur les listes publiées par Elecam. Or, il est plutôt connu sous le nom de Tegnideutio Jean, chef traditionnel dans la région de l’Ouest.

De plus, ce dernier avait déclaré sur l’honneur qu’il appartenait à la liste d’Ahmadou Ahidjo, une liste qui n’existe pas. Ainsi, le 15 mars dernier, le Conseil constitutionnel avait exigé sa présence à l’audience de ce jour. Comme promis par le secrétaire général adjoint du Rdpc, Grégoire Owona, Tegnideutio Jean s’est présenté physiquement. Cela a permis à l’équipe de Clément Atangana de trancher en faveur du Rdpc au-delà des irrégularités de formes relevées par le Sdf.

Sur la forme

Le Conseil constitutionnel a accepté la requête du sénateur Paul Tchatchoung sur la forme. Entre autres irrégularités des présentés par Tegnideutio Jean, un prénom inexact, le non-paiement conjoint de la quittance par ce candidat titulaire et son suppléant de liste. Et surtout cette déclaration sur l’honneur qu’il appartient à une liste fictive, celle d’Ahmadou Ahidjo.

D’après l’article 164 du Code électoral, les candidats doivent être clairement identifiés. Le même texte ajoute que dès que l’une des pièces présente des irrégularités, cela entraine le rejet d’une candidature. Voilà sans doute, ce qui conforte le camp Sdf dans sa requête, du moins sur la forme. En dernier ressort, le Conseil constitutionnel a approuvé toutes listes déposées par Elections Cameroon.

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.