Education : le 3ème trimestre sur les rails

Plus que six semaines pour que l’année scolaire 2017-2018 s’achève. Le coup d’envoi de ce dernier virage a été donné ce lundi 16 avril 2018 sur l’ensemble du territoire national.

Les bouchées doubles sont mises dans les établissements scolaires de Yaoundé dès la reprise ce lundi 16 avril 2018. En effet, le troisième trimestre constitue un tournant délicat et déterminant dans le succès des apprenants. Dans la plupart des établissements scolaires de Yaoundé visités, il n’y a plus de temps à perdre.

Primaire

A l’école publique de Biyem-Assi, ce lundi justement, il est 8h et c’est le calme plat qui règne. Pendant que les élèves des classes intermédiaires poursuivent leurs programmes, ceux des classes d’examen composent.

Du côté de l’école privé St Benoit à Mvolye, l’heure est aux révisions. Les concernés sont les élèves qui préparent les concours d’entrée en 6ème et le Cep. « Tous les élèves en classes d’examen auront des séances de révisions pendant ce trimestre. Ceci afin d’éviter qu’ils oublient des notions à eux inculqués toute l’année», explique la directrice.

Collèges et lycées

Du côté du secondaire, l’ambiance est la même. Au lycée général Leclerc par exemple, les élèves sont en plein cours . Des  heures supplémentaires sont prévues pour couvrir tout le programme. Principalement pour ceux des élèves en classes d’examen.

Au lycée Technique de Ngoa-et-Kéllé, la 5ème séquence est en cours. Depuis ce matin, les élèves de cet établissement affrontent les épreuves.

Rentrée du 3ème trimestre

Recommandations

La majorité des enseignants rencontrés durant notre visite invite les apprenants à se mettre au travail. Car pour eux, ce n’est pas en juin que les examens se préparent.

« Tout commence le premier jour des classes. Et maintenant, c’est le moment d’être en phase avec ses enseignements et de rattraper les éventuelles lacunes. Le premier trimestre étant, comme l’indique notre source, celui de l’observation, le deuxième celui de l’engagement et le troisième trimestre, la détermination. Pas seulement pour ceux qui sont en classe d’examen, mais pour tous les élèves » explique Marthe Biend, enseignante dans un établissement de la place.

Afin de s’assurer de l’effectivité de cette reprise officielle des classes, Nalova Lyongha, le ministre des enseignements secondaires et Youssouf Hadidja Alim, son homologue de l’enseignement de base ont d’ailleurs effectué des visites de travail dans plusieurs établissements scolaires de la place.


Jeanne Ngo Nlend

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.