Chirurgie endoscopique gynéchologique : les experts réunis à Yaoundé

La grand’messe de la chirurgie endoscopique en gynécologie a officiellement ouvert ses portes ce 24 avril 2018 sur les hauteurs du Mont Nkolnyada au Palais des Congrès de Yaoundé.

Changement de décor au Palais de Congrès de Yaoundé qui accueille ce mardi 24 avril pour la première fois, le congrès international de la chirurgie endoscopique. Après les membres de la haute chambre du parlement qui se sont réunis ici en matinée, place aux gynécologues, chirurgiens, médecins, étudiants en médecine et d’autres membres du corps médical. Comptés par centaines, ils vont et viennent à leur aise dans les différents espaces aménagés à l’occasion.

Placée sous le thème « Chirurgie endoscopique gynécologique et problèmes de fertilité, adhérences pelviennes, pathologies annexes, saignements utérins anormaux, fibromes utérins, endométriose et cancers gynécologiques », la cérémonie d’ouverture a été inauguré par Philémon Yang, le 1er ministre du Cameroun aux côtés d ‘André Mama Fouda, du Pr Jean Marie Kasia, Administrateur- Directeur général du Centre hospitalier de recherche et d’application en Chirurgie endoscopie et reproduction humaine Paul et Chantal Biya (Chracerh) et de nombreux invités.

Objectifs

D’après le Pr Jean Marie Kasia, la femme en tant que reproductrice fait face à de nombreux problèmes qu’il est bon de résoudre. « Les problèmes de la stérilité des femmes avec le problème des trompes qui sont bouchées, les problèmes des adhérences pelviennes, les saignements anormaux. Les femmes saignent beaucoup pendant leur vie reproductive, et ce pour plusieurs raisons. Nous parlerons aussi durant ce congrès, des grossesses extra-utérines, une question très classique qui tue les femmes. Autre sujet, le cancer gynécologique. Mais plus grave encore : les synéchies utérines, conséquences du curetage, un geste aveugle et très dangereux. », a-t-il déclaré à l’occasion.

Activités

A la suite de cette cérémonie, de nombreux participants se sont rassemblés dans les différentes aménagées pour écouter des présentations sur la laparoscopie de base et ses complications; l’infertilité; la gynécologie uro; le plancher pelvien; l’hystérectomie au cabinet, etc.

Pour faciliter la compréhension, ces séances sont un mélange de théorie et de pratique qui semblent avoir un impact important sur les participants.

En effet, divers ateliers théoriques et pratiques ont été organisés pour présenter les dernières nouveautés dans le domaine de la chirurgie endoscopique gynécologique.

Des sujets pertinents comme l’endométriose en tant que maladie progressive, l’oncologie, les fibromes, la malignité et bien d’autres seront discutés.

Au terme de la rencontre de cinq jours, les organisateurs espèrent que le corps médical camerounais pourra améliorer ses compétences en chirurgie endoscopique.

Depuis hier, le Chracerh sis au quartier Ngousso abrite des ateliers pratiques. Au programme, des cas pratiques pour permettre à ces spécialistes de démontrer leur savoir-faire, et surtout de transmettre leurs connaissances aux nombreux apprenants.

Jeanne Ngo Nlend

Une pensée sur “Chirurgie endoscopique gynéchologique : les experts réunis à Yaoundé

  • 26 avril 2018 à 5 h 01 min
    Permalink

    Bonne avancée pour le pays et surtout beaucoup de communication à ce sujet parce que nous mourrons encore par ignorance

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.