Le Cameroun accueille le Congrès mondial sur l’endoscopie gynécologique

Ce 2e Congrès international de la Société africaine d’endoscopie gynécologique couplé à la réunion annuelle de la Société internationale d’endoscopie gynécologique, débute ce lundi 23 avril à Yaoundé.

Les travaux de trois jours regroupent des experts de haut vol en endoscopie et recherche sur la reproduction humaine. Une grande première pour le Cameroun qui abrite un événement d’une telle envergure. Pendant cette conférence prévue du 23 au 27 avril, les praticiens africains amélioreront leurs compétences chirurgicales. Aussi, ils sont programmés pour effectuer des opérations chirurgicales à la Chirurgie endoscopique gynécologique.

Rôle du Chracerh

Créé par décret présidentiel en 2011, le Centre hospitalier de recherche et d’application en Chirurgie endoscopique et reproduction humaine, mène des activités de recherche en matière d’endoscopie. Mais aussi dans le domaine de la reproduction humaine. De même, il fournit des soins de santé dans les domaines de la chirurgie endoscopique de la reproduction humaine.

Y compris, la procréation médicalement assistée, la fécondation in vitro, la sénologie plastique et reconstructive; et d’autres diagnostics. En effet, c’est une source d’espoir pour les couples sans enfants. Car malgré les complications, le Chracerh leur donne la possibilité de concevoir un enfant avec l’aide de la science médicale.

Statistiques

Depuis sa création, Charcerh a aidé plus de 60 couples à avoir des enfants. Il s’agit des couples qui n’avaient plus presque l’espoir d’avoir un enfant. Cependant, il a fallu 9 mois d’insémination artificielle. De tous les cas, celui d’une patiente de 52 ans au stade de ménopause, a retenu plus l’attention. Car elle a eu un deuxième enfant après un intervalle de 30 ans.

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.