Les États-Unis et les occidentaux s’attaquent à la Syrie

La France, l’Allemagne et les États-Unis ont décidé de s’en prendre à la Syrie ce mercredi 11 avril, un an après l’attaque au gaz sarin de Khan Cheikhoun qui a fait 87 décès.

Les États-Unis et les occidentaux veulent faire payer à la Syrie les responsabilités de l’attaque au gaz sarin. En effet, cette croisade concerne la ville rebelle syrienne de Khan Cheikhoun sous le régime de Bachar al-Assad. La France, l’Allemagne et les États-Unis parlent d’une attaque “odieuse” qui a fait au moins 87 morts. Et de regretter que “les forces d’Assad” ont fait usage de gaz sarin “avec des conséquences tragiques pour des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants”.

Ainsi, dans un communiqué conjoint, les ministres des Affaires étrangères de ces pays occidentaux martèlent que “les responsables devront rendre des comptes”. Selon la Maison blanche, la riposte contre la Syrie est imminente.

D’autres accusations

Dans leur communiqué conjoint, ces occidentaux accusent aussi la Russie, alliée de Damas, d’avoir laissé le régime syrien utiliser les armes chimiques. Ce qui était contraire à ses promesses. “Nous condamnons le recours aux armes chimiques par quiconque, où que ce soit. Nous nous engageons à ce que tous les responsables rendent des comptes”, soutiennent-ils.

Par ailleurs, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), parle d’une deuxième “attaque chimique” la plus meurtrière. Sans précédent depuis le début de la guerre en 2011. En rappel, le président américain avait ordonné des frappes contre une base aérienne des forces syriennes trois jours plus tard.

Paris et Washington ont alors décidé de riposter de manière coordonnée à toute nouvelle attaque chimique de Damas. Les faits remontent au 4 avril 2017. Un raid aérien frappait Khan Cheikhoun, petite ville de la province d’Idleb, dans le Nord-Ouest de la Syrie.

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!