Huit nouveaux sénateurs nommés parmi les 30

La liste des 30 sénateurs nommés consacre la présence dans la chambre haute de sept partis politiques. Le sénat camerounais est composé de 26% de femmes. Les chefs traditionnels gardent leur proportion au sein de cette institution parlementaire.  Le chef de l’Etat a renouvelé sa confiance à 22 sénateurs nommés de la première cuvée. Aucun changement n’est enregistré par exemple dans les trios de sénateurs nommés comme titulaires dans les régions du Littoral, du Sud et de l’Ouest. Dans six des autres régions, le président de la République a nommé un nouveau sénateur. Le Nord Ouest fait exception puisque  cette région compte deux nouveaux sénateurs nommés dans cette cuvée 2018. Il s’agit Elisabeth Régina Mundi du Nord Ouest et le Fon Chafa Isaac de Bali.

Les autres personnalités nommées sont les anciens sénateurs suppléants Hilarion Diwala Moni à l’Est et Ngabaya Tchef Tchef à l’Extrême Nord. On retrouve aussi l’universitaire et journaliste  Albert Mbida (ex député suppléant) dans le Centre. Les anciens ministres Baba Hamadou, Pius Ondoua, Joseph Roland Matta quittent conséquemment le sénat. Nommés dans d’autres institutions, Peter Mafany Musonge et Jean Baptiste Baskouda, autres anciens membres du gouvernement, ont bel et bien été remplacés.

sénateurs nommés en dehors du RDPC

Le pluralisme politique du sénat est consolidé. La chambre haute accueille ainsi l’opérateur économique Boubakari Ousmanou pour le compte du FSNC dans le Nord. L’enseignant Leke Besongoh Akumfor, responsable régional de l’UPC dans le Sud Ouest intègre la chambre haute. L’ancien député Djafarou Mohamadou qui a conduit la liste UNDP aux sénatoriales, est nommé sénateur de l’UNDP dans l’Adamaoua. Dakole Daissala, président du MDR a été reconduit. C’est aussi le cas pour Marlyse Aboui, sénatrice de l’ANDP de l’Est.

Les chefs traditionnels en bonne place

Les chefs traditionnels n’ont pas perdu d’espace au sénat. On retrouve ainsi les lamibés de Rey Bouba, de Banyo, de Meigamga, le sultan des Bamouns et celui du Logone Birni. On retrouve deux Fons parmi les plus influents du Nord Ouest dans cette liste de sénateurs nommés . Le chef Bandjoun, et le chef des Bakoko de Douala reviennent aussi au parlement. Deux chefs du Sud Ouest sont aussi de retour. Il s’agit de Fon Victor Mukete et Chief Anja Simon Onjwo. Réné Ze Nguélé du Haut Nyong et Jean Marie Pongmoni de la Haute Sanaga sont aussi des chefs traditionnels.

La dimension genre en progression

Sur la question du genre, quatre ont été nommées ce jeudi. Elisabeth Régina Mundi , la nouvelle venue n’est pas moins une femme d’expérience. Membre du bureau politique du RDPC, elle aura été fidèle parmi les fidèles de ce parti majoritairte. Avec Marlyse Aboui, Paulette Bisseck et Pierrette Hayatou ont été reconduites. Avec les 22 élues du 25 mars dernier, le sénat compte désormais 26 sénatrices sur 100. C’est une avancée par rapport au mandat précédent. On attend plus que la session de plein droit le mardi 24 avril prochain.

Elvis Mbimba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.