La Commission Musonge promeut le vivre-ensemble à Buea

La Commission  Musonge vient d’effectuer une mission d’écoute des populations dans la région du Sud-Ouest afin de consolider le vivre-ensemble à travers le bilinguisme et le multiculturalisme.

La rencontre de Buea regroupait les membres du Parlement, les universitaires, les autorités religieuses et traditionnelles, les conducteurs de moto-taxis et les membres de la société civile. Tous ont fustigé la pratique du bilinguisme au Cameroun. En effet, ils ont relevé la prévalence de la langue française, l’insuffisance des infrastructures de développement. Aussi, face à la Commission Musonge,  la corruption, la centralisation du pouvoir économique et politique ont-elles fait l’objet de réflexion.  Par ailleurs, les échanges du Sud-Ouest mettaient  l’accent sur l’insécurité qui contraint certaines populations à quitter leur domicile.

Assurance de Peter Mafany Musonge

Le président de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme s’est voulu rassurant. « Nous assurons le public que nous prendrons note de tout ce qui sera dit. Et nous le transmettrons à qui de droit » a répondu Peter Mafany Musonge. Bientôt, la Commission Musonge se rendra à Bamenda et dans d’autres régions du pays pour appeler au vivre-ensemble. Car dans un contexte de tensions sociales, le gouvernement tient à la préservation de la paix.

Source photo: cameroon-tribune.cm

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.