Mercy ship : le bateau hôpital prend bientôt le large

Dans quelques jours, le Mercy ship quittera le Cameroun. Après plusieurs mois de mission à Douala, le bilan des opérations est satisfaisant.

La mission humanitaire du Mercy ship est à son terme. Dans moins de dix jours, le bateau se dirigera vers un autre pays. Des professionnels de la santé viennent ainsi de passer des mois intenses à Douala, depuis le 16 août 2017. A faire de petites comme de grosses chirurgies, redresser des malformations des plus compliquées ; mais aussi, former les médecins camerounais afin qu’ils soient à leur tour plus aptes à effectuer un certain type de soins. Les patients, eux, venaient des dix régions du pays.

En terme de mentorat, 89 professionnels camerounais étaient présents. Renée Jourbane, chargée des relations presse du Mercy ship, exprime la satisfaction de l’ensemble de l’équipe. « Ça s’est très bien passé, les camerounais sont intelligents et des bosseurs. Nous voulions que les médecins locaux puissent prendre la relève après notre départ, et nous sommes sûrs que sera le cas ».

Les chiffres

La prise en charge concernait six types de chirurgie : orthopédique, maxillo-faciale, générale, ophtalmologique et santé de femmes. Il y a eu au total, 2743 chirurgies, sur 2508 patients. Parmi les soins chirurgicaux effectués sur les patients camerounais, l’ophtalmologie est prédominante. Elle totalise 1542 opérations, soit 56% de l’ensemble des opérations. Les patients, c’étaient des adultes, mais aussi des enfants (-18ans). En chirurgie maxillo-faciale par exemple, le bilan fait état de 141 enfants ayant subi une opération, contre 193 adultes.

Mais là où les patients sont exclusivement des enfants, c’est en chirurgie orthopédique. 82 opérations, sur 81 enfants (soit 41 garçons et 40 filles). 24 d’entre eux souffraient de pieds bots, et peuvent désormais marcher normalement grâce à la méthode « Ponseti ».

S’agissant des fistules obstétricales, sur les 306 fiches reçues, 210 femmes étaient éligibles au traitement. 145 ont subi l’opération.

Vanessa Onana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.