South Atlantic Inter Link : le point d’atterrissement installé à Kribi

Minette Libom Li-Likeng, Ministre des Postes et des télécommunications a présidé ce mardi 22 mai 2018 à la pose du 1er mètre du câble sous-marin South Atlantic Inter Link (Sail). Ledit câble va connecter le Cameroun au reste du monde. C’était dans la ville Kribi, au Sud du Cameroun

De nombreux invités nationaux et internationaux ont pris part à la cérémonie officielle d’inauguration du point d’atterrissement du câble sous-marin à fibre optique qui va relier le Cameroun au reste du monde via la ville de Fortaleza au Brésil.

C’était ce mardi 22 mai 2018 dans la ville de Kribi dans le Sud du Cameroun.

Ce câble présenté comme étant « de dernière génération » porte sur un linéaire de 6 000 kilomètres avec une capacité de 32 térabits par secondes. Il devrait être opérationnel au mois de septembre 2018.

D’après Benjamin Gérard Assouz’o, le directeur communications et marketing de Camtel, le Sail dont la capacité finale est estimé à 32 Térabits par secondes, va permettre à Camtel, d’accroitre, d’améliorer, de moderniser et de booster l’offre numérique au Cameroun, dans la sous-région et même en Afrique subsaharienne.

Pour la réalisation de ce projet, l’Etat du Cameroun, représenté par Camtel à l’occasion, s’est associé à des partenaires comme Huawei Technologies, spécialisé dans la construction des équipements, la pose et la maintenance des câbles sous-marins ; China Unicom, opérateur chinois de télécommunications et Exim Bank, banque chinoise d’import – export.

Il est important de préciser que la Guinée Equatoriale a cédé une partie de son espace maritime dans cette transaction après la signature d’une convention avec le Camtel.

Le projet du câble Sail est estimé à 200 milliards FCFA, dont 85% sont apportés par Eximbank China, Standard Bank (7,5%) et Eco Bank (7,5%).

South Atlantic Inter Link (Sail)

Objectifs

Le Sail permettra :

  • D’accroitre, améliorer et sécuriser l’offre de service et d’infrastructures à la large bande au Cameroun et en Afrique subsaharienne.
  • Moderniser et adapter la structure du réseau large bande national ;
  • Booster les capacités des services de télécommunications internationales du Cameroun et de la sous-région Afrique Centrale
  • Consacrer la souveraineté numérique du Cameroun

En marge du Mobile World Congress (MWC) qui s’est déroulé du 26 février au 1er mars 2018 à Barcelone (Espagne), le directeur général de la Camtel, David Nkoto Emane, a expliqué que « ce câble est amené à apporter le trafic qui vient de toute l’Afrique, du continent sud-américain, d’Asie et nous espérons qu’il viendra aussi des Etats-unis. Le 15 septembre 2018, au plus tard, donc cette année, nous allons exploiter cet important projet ».

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.