Zoo de Mvog-Betsi : décès de l’une des trois lionnes

Elle s’est éteinte ce lundi 30 avril au zoo de Mvog-Betsi, après deux semaines de maladie.

 

Il ne reste plus que deux lionnes, au parc zoologique de Mvog-Betsi à Yaoundé. Une est décédée lundi dernier, succombant à une infection liée au foie. D’après le Conservateur Tende Augustine Ashu, la vie en captivité ne convient pas réellement aux fauves, qui ont besoin de courir et se dépenser. D’où certainement les infections développées par la lionne. « C’est depuis le 19 avril que nous avons constaté que ça n’allait pas. D’après le jeune homme qui la nourrissait, elle refusait de manger et restait allongée. C’est ce qui nous a donné l’alerte ».

Les autorités du ministère de la Foret et de la Faune (Minfof) mises au courant réagissent promptement, notamment le Délégué régional. Mais malgré les médicaments après les examens de sang, la situation ne change pas. Le fauve continue de refuser de manger, et semble s’affaiblir. Le vétérinaire se sent progressivement impuissant. Ce d’autant plus qu’il est moins facile de s’approcher d’un fauve que d’un simple animal.

Mesures conservatoires

C’est donc une infection par parvo-virus qui anéantit la bête. Pour préserver les autres animaux et particulièrement les deux lionnes restantes, les cages sont désinfectées. Dans un communiqué de presse, le Délégué régional du Minfof Gisèle Tsangue, assure de ce qu’aucune transmission du virus à l’homme n’est possible.

Par ailleurs, ce fauve deviendra un objet d’art. En effet, la carcasse détruite, il doit subir une taxidermie. Cet art qui consiste à donner l’apparence du vivant à des animaux morts. Ceci, en conservant minutieusement toute la peau pour ensuite l’empailler.

Vanessa Onana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.