2e pont sur le fleuve Logone: retombées pour les riverains et la sous-région

Long de 700 mètres, la construction en vue de ce 2e pont sur le Logone, étalée sur un an, devra faciliter la vie à plus de 2000 personnes qui traversent le fleuve au quotidien entre le Cameroun et le Tchad.

Le 2e pont sur le Logone augure de l’espoir pour les riverains de part et d’autres du fleuve. Camerounais et Tchadiens pourront se déplacer facilement. Il va surtout pallier les problèmes récurrents de noyades. Selon la Banque africaine de développement (BAD), 70 cas sont dénombrés par an. Dans ce sens, l’on prévoit le bitumage d’une route de 14 km entre la ville Yagoua et le fleuve Logone. Et la réalisation d’un tronçon d’une distance équivalente du côté tchadien jusqu’à la ville de Bongor. Ainsi que la réhabilitation de plusieurs infrastructures socio-économiques. En effet, l’ouvrage devra améliorer les conditions de vie des riverains, grâce à la création d’emplois et des activités commerciales. Cliquez ici pour savoir plus sur le fleuve Logone.

Retombées pour la sous-région Afrique centrale

L’ouvrage vise l’intensification des échanges commerciaux entre les deux pays, le Tchad et le Cameroun.  A travers notamment, l’ouverture d’une nouvelle voie de transit. En plus, l’aménagement des voies de raccordement au point. De même que  la réhabilitation de certaines infrastructures socio-économiques. Un 2e pont sur le fleuve Logone participe aussi de la concrétisation de l’intégration sous-régionale.

En rappel, l’accord de construction de ce 2e pont sur le Logone a été signé en 2014 par les présidents, Paul Biya du Cameroun et Idriss Deby Itno du Tchad. Les travaux sont financés par les deux pays. Mais également, la Banque africaine de développement et l’Union européenne. Coût de l’ouvrage: 92 milliards de Fcfa. Après 4e session du comité bilatéral de pilotage, la rencontre en cours à Yaoundé permettra de fixer la suite du chronogramme.

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.