CPI: Jean-Pierre Bemba libre

La Cour pénale internationale a ordonné ce 12 juin 2018, la libération provisoire de Jean-Pierre Bemba l’ancien vice-président et hommes d’affaires congolais.

Jean-Pierre Bemba avait été condamné en première instance il y a deux ans à 18 ans de prison. En effet, c’est la peine la plus lourde jamais imposée par la Cour pénale internationale. En cause, les meurtres, viols et pillages commis en Centrafrique par sa milice entre octobre 2002 et mars 2003.

Depuis mardi dernier, sa mise en liberté provisoire a ordonnée sous des conditions spécifiques. Dès lors, il doit “s’abstenir de faire des déclarations publiques sur cette affaire. Aussi, il ne doit pas changer d’adresse sans préavis, ne contacter aucun témoin. De plus,  se rendre immédiatement aux autorités compétentes si la Chambre de première instance l’exigeait”, prévient la CPI.

Sentence définitive

Selon nos sources, les juges étudient la condamnation de Jean-Pierre Bemba. Quant à la sentence définitive, elle interviendra le 4 juillet. En rappel, il a déjà purgé 80% de la peine maximale possible, les juges ont décidé de sa libération provisoire.  “La chambre de première instance considère que les conditions juridiques d’un maintien en détention ne sont pas remplies”, a déclaré le juge Bertram Schmitt. Désormais, Jean-Pierre devra se réjouir auprès de son épouse et cinq installés en Belgique.

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.