Les communes dotées d’un guichet de performance

La 2e édition de cette opération lancée ce 7 juin 2018 à Yaoundé à l’initiative du Pndp, vise la modernisation et la transparence dans la gestion des recettes des communes au Cameroun.

Le secrétaire général des services du gouverneur du Centre, Cyrille Yvan Abondo a procédé au lancement de la 2e édition du guichet de performance dans les communes ce jeudi à Yaoundé. En effet, cette initiative du Programme national de développement participatif (Pndp), promeut la transparence dans la gestion des recettes communales.

Sur le principe, le guichet de performance est basé sur l’évaluation de chaque commune selon les critères d’efficacité en termes de résultats attendus. Ainsi, au terme de la phase expérimentale de 2017, deux communes par région ont reçu une prime de 50 millions de Fcfa chacune. Des fonds qui devront servir à satisfaire les préoccupations prioritaires des populations. Par exemple, la construction des forages, des formations sanitaires, des routes ou des écoles.

Critères d’évaluation

Il s’agit de l’appropriation du projet de modernisation de la chaîne budgétaire et comptable des communes à travers le progiciel SIM_ba. En outre, les communes seront évaluées sur le dépôt régulier des états financiers de la commune aux Institutions habilitées. Parmi elles, le Trésor et  la Chambre des comptes de la Cour Suprême.

A cela s’ajoute, la mobilisation des recettes fiscales propres. La diffusion du budget communal et du compte administratif auprès des populations. Le fonctionnement du Comité Technique Communal de suivi du Budget d’investissement public (Bip). Mais aussi la cohérence entre les investissements financés sur fonds propres de la commune. Le Plan communal de développement (Pcd). Puis, la mise en place d’un mécanisme fonctionnel d’entretien. Enfin, la pérennisation des ouvrages, la contractualisation des cadres communaux recrutés avec l’appui du Pndp entre autres.

Innovations de 2018

Selon le coordonnateur régional du Pndp pour le Centre, d’autres ajustements aux critères de sélection des communes entrent en vigueur cette année. Jean Rostand Embolo a précisé qu’il n’y aura plus de catégorisation entre les communes.  Par ailleurs, un prix de la progressivité estimé à 25 millions de Fcfa sera attribué aux meilleures communes. Les communes lauréates recevront leurs primes au terme du processus, prévu le 14 août prochain.

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.