Prise en charge des réfugiés au Cameroun : Etat des lieux

 Des lueurs d’espoirs sont perceptibles quant à la situation des réfugiés au Cameroun. Ceci grâce aux actions du gouvernement et de certaines institutions internationales. 

 

Au mois d’avril 2018, le Cameroun comptait 659 807 personnes réfugiées, dépendant du Haut-Commissariat des Nations Unies au Cameroun pour les réfugiés (Unhcr). Parmi eux, des citoyens nigérians (89 543) victimes de Boko Haram, des centrafricains (249 053), mais aussi des tchadiens. Ces chiffres sont présentés dans un rapport de l’Unhcr datant du 12  avril 2018, sur la situation des réfugiés au Cameroun.

Toutefois, entre janvier et avril 2018, plus de 6.000 nigérians rentrent dans leur pays, à la faveur d’une accalmie des tensions. La population réfugiée au Cameroun était alors de 665 947 personnes selon le Hcr.

 Hébergement et prise en charge

Dans le pays, on retrouve les réfugiés dans quatre principales régions : l’Est, l’Adamaoua, le Nord et l’Extrême-nord. Minawao par exemple, village du Mayo-Tsanaga dans l’Extrême-nord, sert depuis le 02 juillet 2013 de camp de réfugiés aux victimes de Boko Haram. Au 5 mai 2017, sa population totale était de 64.034 personnes, soit plus de trois fois sa capacité d’accueil initiale. Alors qu’au 31 mai 2015, elle était de 39.970 personnes.

Cette année 2018, la Banque Mondiale met à disposition du Cameroun 156 millions de dollars, soit un peu plus de 82 milliards de francs CFA. Essentiellement sous forme de dons, cette enveloppe devra aider à mieux encadrer les populations réfugiées qui vivent dans le pays.

A titre de rappel, c’est il y a deux ans, en juin 2016, que le Hcr lançait la pétition #AvecLesRéfugiés. Un mouvement visant l’amélioration des conditions de vie des réfugiés avec la coopération des gouvernements; et auquel le Cameroun s’est arrimé.

 

Vanessa ONANA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!