SAnté bucco-dentaire : le 1er salon d’Afrique centrale ouvert à Yaoundé

 

Les spécialistes de la santé bucco-dentaire comptent rendre les soins accessibles à tous dans la sous-région.

 

« Les soins bucco-dentaires partout et pour tous ». C’est sur ce thème que repose le premier salon de la santé bucco-dentaire d’Afrique Centrale. Et c’est le ministre de la Santé publique qui préside les travaux de trois jours, au Palais des Sports de Yaoundé. Chirurgiens-dentistes, assistants et étudiants se fixent pour objectif d’offrir une meilleure prise en charge. Mais aussi de réduire les maux.

Objectifs

Ce premier salon vient impulser une nouvelle dynamique dans la pratique du métier. Les professionnels de la santé bucco-dentaire comptent à terme s’arrimer aux standards internationaux. L’enjeu etant l’avancée technologique et numérique. Mais aussi, assurer l’accès à des soins dentaires de qualité à tous. Soins qui jusqu’ici ne sont pas à la portée de toutes les bourses.

Mesures préventives

D’après les médecins, le patient ne doit pas attendre qu’une carie ou un  mal se signale, avant de voir un  dentiste. La visite chez le médecin doit être systématique chaque année.  Le Dr Fabrice Dassie, président-fondateur de l’Association Dentaire d’Afrique Centrale, recommande d’aller chez un dentiste même quand on n’a pas mal. Il s’agit de consultations préventives, qui permettront d’agir à temps si jamais une maladie se déclare. Le brossage des dents doit se faire deux à trois fois par jour au moins. Les dentistes conseillent également de changer de brosse à dents tous les trois mois. Des mesures qui contribuent fortement à limiter les risques de maux dentaires.

Vanessa Onana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.