L’Onu réduit le budget des missions de paix en Afrique

Cette mesure de l’Onu qui consiste à resserrer son budget, s’applique aux opérations de paix 2018-2019, adopté jeudi 5 juillet 2018 en Assemblée générale des Nations Unies.

Cette réduction du budget de l’Onu concerne quatre missions des casques bleus en vue de la paix. Parmi elles, la surveillance de l’application d’un cessez-le-feu, la protection des populations civiles et la formation de la police locale. Cette mesure concerne le Soudan du Sud, la République Démocratique du Congo, le Mali et la Centrafrique, il s’agit des plus importantes de l’organisation onusienne.

En effet, les 193 pays membre de l’Onu viennent de s’accorder pour un accord de principe. Ainsi, pour les 12 prochains mois, seulement près de 6,689 milliards de dollars iront à la quinzaine d’opérations de paix gérées actuellement par l’Onu.

Cause de la réforme

L’enveloppe onusienne connait une chute de 122 millions de dollars par rapport à ce que réclamaient les experts financiers de l’Onu. Selon certaines sources, ce budget a été retardé en raison de projets de réforme du secrétaire général Antonio Guterres. En particulier, dans le domaine du management ainsi que les négociations budgétaires.

Au cours de ce mois de juillet, le Conseil de sécurité (Darfourn Chypre, Somalie) attend plusieurs renouvellements de missions. Ce qui augure d’après certains observateurs des débats houleux entre ceux qui poussent à réduire le budget. Mais également à ceux qui  s’y opposent au risque d’éventuels périls sur la paix sociale. Au moment où cette nouvelle divise l’opinion, Médecins sans frontières vient de suspendre ses activités en Centrafrique.

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.