Présidentielle 2018: le SDF s’oppose aux bureaux de vote dans les casernes

C’est l’une des principales résolutions de la réunion du comité exécutif national du Social democratic front (SDF), tenue ce 28 juillet à Bamenda en session extraordinaire.

Au centre de cette session extraordinaire du SDF à Bamenda, la préparation de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018 au Cameroun. S’appuyant sur ses statuts, règlements intérieurs et la Constitution de la République, le SDF a adopté de nombreuses résolutions. D’abord, le principal parti de l’opposition souligne avoir pris acte de la convocation du corps électoral pour le 7 octobre prochain. Ensuite, il s’engage à organiser la campagne sur l’ensemble du territoire national. Comme innovation, le SDF a mis au point un site web de campagne à l’adresse www.osih2018.com.

A Elecam

Le Social democratic front demande d’informer les Camerounais sur les solutions prises pour le vote des déplacés et des réfugiés à bonne date. En plus, le SDF appelle Elecam à retirer tous les bureaux de vote illégaux.  En particulier, dans les casernes militaires, le palais présidentiel. Mais aussi dans les palais traditionnels conformément à la loi électorale. Par ailleurs, Le parti exige la mise en place d’une commission spéciale. A sa tête, un secrétaire général, et comme membres, les honorables Mbah Ndam, Awudu Mbaya Cyprien.

Aux militants et sympathisants

Le SDF remercie les formations politiques et associations de la société civile qui ont rejoint le projet du candidat Joshua Osih. Aussi le parti félicite-t-il les militants et sympathisants pour les activités menées en faveur du Social democratic front. Dans ce sens, le SDF exhorte tous les inscrits à retirer leurs cartes d’électeurs à temps. Enfin, il félicite les Camerounais de la Diaspora pour l’accueil chaleureux réservé au candidat Joshua Osih et sa délégation.

Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.