Ekondo-Titi : le Chef supérieur Essoh Itoh Stephan assassiné

Sa Majesté Essoh Itoh Stephen, Chef supérieur des Balando du village Ekondo-Titi dans le Sud-Ouest n’est plus. Il a été abattu ce dimanche 12 août 2018 par une bande armée.

Le département du Ndian, plus précisément l’arrondissement d’Ekondo-titi, dans la Région du Sud-Ouest est en deuil. En effet, alors qu’il prenait part à une séance de prière à la Baptist Church d’Ekondo-Titi, Essoh Itoh Stephen, cet ancien président du Conseil d’administration de Pamol, entreprise agro-industrielle publique et de la conférence traditionnelle du Sud-Ouest a été tué par des personnes armées non identifiées.

Film

Selon les témoins qui ont assisté à ce massacre, le chef traditionnel a été sorti de force de l’église où il se trouvait, avant d’être froidement abattu. Ceci sous le regard impuissant de la population. Après ce crime crapuleux, les auteurs se sont enfuis. Le corps de sa Majesté Essoh Itoh, a été conduit à la morgue de l’hôpital régional de Limbe.

Avant lui…

Ce septuagénaire est le second gardien de la tradition dont le décès survient à la suite des exactions de bandes armées. On se rappelle en effet de la mort de William Njie Mbanda, chef du village Lysoka Moliwe survenu le samedi 28 juillet 2018. Ceci alors qu’il était en captivité avec sept autres chefs traditionnels de la région du Sud-Ouest. Les rescapés ont été reçus en audience le 3 août 2018 à Yaoundé respectivement par le Ministre de l’Administration territoriale et le Premier ministre, chef du gouvernement.

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.