Jules Eloy MINDJEME :”l’Anafoot est l’espoir du football camerounais”

Le Directeur général adjoint de l’académie nationale de football du Cameroun dresse un bilan de la Structure, 4 ans après son décret de création.

 

Créee par le chef de l’Etat le 25 septembre 2014, le fonctionnent de l’Anafoot trouve son point de départ au lendemain du 06 juin 2017 , date d’installation de ses dirigeants nommés le 24 mai. Et depuis lors, de nombreuses actions ont été menées comme l’indique le Directeur général adjoint.

Bilan

“la plupart des textes organiques de l’Anafoot ont été élaborés et validés par le conseil d’administration. Plusieurs conseils d’administration ont été tenus, un certain nombre de personnels mis à la disposition de l’académie”.
Par ailleurs, l’entreprise dispose désormais d’un siège social attribué par le Ministère des domaines. Mais elle s’est également illustrée dans le domaine de la formation. Jules Eloy MINDJEME :“l’Anafoot a tenu plusieurs sessions de formation entre autres, le séminaire de renforcement des capacités des chefs de pôles et leurs adjoints,un séminaire de formation sur l’analyse vidéo, un symposium sur la reconversion des footballeurs en fin de carrière “.

Objectif

L’Anafoot qui est est la résultante de l’une des résolutions des états généraux des sports et de l’éducation physique en 2010 voudrait par la formation redorer l’image des footballeurs professionnels depuis la base.” l’Anafoot non seulement seulement doit entraîner les enfants, mais aussi promouvoir l’expertise en matière des métiers liés au football”, a ajouté l’ancien Directeur du développement des sports de haut niveau au Ministère des sports, avant de conclure :” l’Anafoot est une école particulière. Si un enfant ne réussit pas dans le domaine du football il pourra au moins tirer profit des études. À l’Anafoot, on peut ne pas réussir en tant que joueur mais réussir à travers l’un des métiers qui entourent le football “.

Difficultés

  • L’académie a besoin d’un personnel plus nombreux et qualifié ;
  • D’infrastructures pour ses entraînements ;
  • De s’imposer dans un milieu où d’autres académies du secteur privé ont acquis de la renommée ;
  • Elle a également besoin de résoudre des questions budgétaires. Car entrée en fonction alors que le budget programme était déjà en cours d’exécution, il lui difficile de véritablement se déployer sur ses différents fronts. Cette questions était d’ailleurs le sujet principal du conseil d’administration extraordinaire tenu ce 23 août 2018

Prochaine rentrée

L’académie a procédé du 12 au 15 août dernier à la sélection de 50 premiers pensionnaires du Centre national de formation. La liste sera publiée incessamment. Mais le Directeur général adjoint rassure :” le centre sera fonctionnel cette année”.

Lentement, mais sûrement donc, l’académie nationale de football du Cameroun fait ses petits pas vers l’anoblissement de la profession de footballeur au Cameroun
Odeline Stella Mouazan

Une pensée sur “Jules Eloy MINDJEME :”l’Anafoot est l’espoir du football camerounais”

  • 27 août 2018 à 6 h 21 min
    Permalink

    Félicitations pour le travail abattu jusqu’ici.
    Juste pour suggérer d’étudier la possibilité de donner un caractère bilingue vos articles. Au moins ça aura le mérite de distiller davantage l’information et plus loin mais à coup sûr cela va œuvrer à la construction de la nation telle que voulue par les idéaux si chers à notre pays.
    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.