Nécrologie : Kadji Defosso n’est plus

L’opérateur économique camerounais, Président Directeur Général du groupe Kadji, est mort ce 23 août 2018 en Afrique du Sud des suites d’une longue maladie.

” Il a fallu du temps, de toute une vie, de toute ma vie. Alors je lui ai donné mon nom. Kadji bière, il a fallu du temps”.  Qui ne connait pas cette phrase. Elle porte un nom. Kadji.  Joseph Kadji Defosso plus précisémment. Il est mort.  Il a rendu l’âme dans la nuit du 22 au 23 août 2018 au Bedford Gardens Hospital de Johannesburg en Afrique du Sud. On lui disait une santé chancelante. Et c’est finalement âgé de 95 ans, que celle-ci a eu raison de lui. C’est par voie de communiqué que les membres de la famille du défunt ont mis l’opinion publique au courant.

Il a fallu du temps…

Fils de la localité de Bana dans l’Ouest du Cameroun, Kadji Defosso était à la tête d’un groupe comptant des entreprises plurielles opérant dans des secteurs variés. Le plus connu étant l’Union des brasseries du Cameroun (UCB) lancée en 1972. La Kadji Beer est l’un des produits phares de cette usine qui a contribué à la célébrité qui est la sienne aujourd’hui auprès des Camerounais.

Au-delà du secteur brassicole, il se lance dans la production des matières plastiques avec son entreprise Polyplast;  la minoterie avec la société des céréales du Cameroun (SCC); le transport maritime avec Soprotrans SA et SCTL (société Camerounaise de transport et logistique); le sport avec la Kadji Sport Academy (KSA); dans les loisirs avec la KSA Leisure center, et dans les assurances avec l’Assurance Générale du Cameroun (AGC).

Mais c’est dans l’alimentaire que ce grand industriel camerounais entre dans le monde des affaires à Douala. Ayant acquis plusieurs lotissements dans des quartiers comme Akwa; Bali; Bonanjo; Bonapriso, il se lance en 1962 dans l’immobilier en créant Chimède immobilier, puis l’immeuble Cauris, Hibiscus, baobab et plus récemment le Kadji Square.

C’est également lui qui a contribué au rayonnement du football camerounais à l’international via la création de la Kadji Sports Academy (KSA), qui a formé des footballeurs de renom tels que Samuel Eto’o Fils; Nicolas Nkoulou; Idriss Carlos Nkameni; Stéphane Mbia Etoundi; Aurélien Chedjou, etc.

Dans l’édition Afrique 2017 du célèbre magazine Forbes, il est dans le top 10 des plus grosses fortunes au Cameroun, avec une fortune évaluée à près de 113 milliards de Fcfa.

Politicien

Militant du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), il est en 2002, élu maire de Bana lors du double scrutin législatif et municipal de la même année. Il sera réélu en 2007, puis en 2013. Son mandat censé s’achever au cours de cette année, a été prolongé d’un an par le président de la République après l’adoption d’une loi y relative par le parlement.

En bon père de famille, il encourage l’excellence chez les jeunes à travers sa fondation « Fu’a Toula Kadji Defosso ».

Le 20 mai 2018, il est décoré de l’insigne de grand chevalier de l’ordre de la valeur. C’était à Douala.

Il laisse plusieurs fils, petits-fils et arrière-petits-fils.

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.