Présidentielle 2018: Ekindi veut une coalition

Le coordonnateur du Mouvement progressiste (MP), un parti d’opposition, Jean-Jacques Ekindi a donné un point de presse ce lundi 13 août 2018 à Douala.

Face à la presse, Jean-Jacques Ekindi a exprimé la volonté du MP de travailler à la formation d’une coalition. « Nous ne nous sommes pas imposés comme les faiseurs de consensus. Le MP a choisi l’option fédératrice, la coalition. Nous attendons de voir si ceux qui sollicitent nos suffrages, adhèrent à ces idées-là » espère-t-il. Pour l’homme politique, il ne suffit pas de dire « Nous allons tout faire pour que Paul Biya parte. » Selon Jean-Jacques Ekindi, il vaut mieux être prudent.
Car, « les exemples des autres nous parlent » évoque-t-il.

Certes, favorable à la coalition de 8 candidats à la Présidentielle, Ekindi reste discret sur la l’identité du “candidat unique”. En présence des représentants de nombreux partis politiques, l’ancien candidat à la présidence appelle à une coalition populaire. ll partage ainsi l’option déjà exprimée par Cabral Libii et Akere Muna. Après la validation de leurs candidatures, ces deux candidats avaient appelé à la mise en place d’une coalition forte.

Vie politique

Jean-Jacques Ekindi a milité au sein de l’UPC, du RDPC avant de créer son propre parti, le MP, en 1990. Pour la première fois, il s’oppose à Paul Biya lors de la présidentielle de 1992. Et, acquiert ainsi le surnom de “Chasseur du Lion”, son slogan de campagne en 1992. Sous la bannière du MP, Jean Jacques Ekindi a été Conseiller municipal puis député à Douala 1er. Lors de son unique mandat de député,( 2007 -2013 ), il a été un grand animateur des débats à l’hémicycle.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.