Présidentielle 2018: Paul Biya définit les acteurs de sa campagne

Le candidat du parti au pouvoir, Paul Biya a indiqué dans une circulaire, les différents acteurs qui vont battre campagne pour le compte du Rdpc à l’intérieur et à l’extérieur du Cameroun.

La circulaire du candidat du Rdpc définit les acteurs de campagne de ce parti à différents niveaux. Ainsi, au siège du parti à Yaoundé, se trouve la Commission nationale de supervision de campagne. Sur le terrain à l’intérieur du pays, la Commission régionale de coordination de campagne. De plus, les Commissions départementales, communales, la Commission locale d’animation et l’équipe de campagne de porte-à-porte. En effet, les visages de ces différents seront dévoilés dès le 24 septembre prochain, date de lancement officiel de la campagne électoral.

A l’intérieur du pays

La Commission régionale de coordination assure la campagne du Rdpc. Elle est placée sous l’autorité d’un coordonnateur régional, lui-même président et assisté d’un vice-président. Tous sont nommés par le président national du parti, Paul Biya. La désignation des autres acteurs s’opère également au sein de Commission régionale de coordination de campagne. Leur rôle consiste à mieux vendre le projet de société du Rdpc à l’ensemble de potentiels électeurs. En outre, ces Commissions doivent veiller à une meilleure vulgarisation de la stratégie de campagne de l’actuel parti au pouvoir.

A l’étranger

Le Rdpc se déploie également à l’extérieur du triangle national pour conquérir le maximum d’électeurs. Dans cette optique, les Commissions spéciales de coordination de campagne constituent les principaux acteurs. Il s’agit en général des ambassadeurs camerounais et autres responsables consulaires du pays, assistés par des chargés de mission du parti.

Quelques visages connus

Le Rdpc devra compter entre autres acteurs sur le secrétaire général, Jean Kuaté, son adjoint, Grégoire Owona. Mais aussi la plupart des membres du gouvernement et du parlement bien connus du public. Parmi eux, Marcel Niat Njifenji, président du Sénat, Cavaye Yeguié Djibril président de l’Assemblée nationale, Philemon Yang, Premier Ministre du Cameroun. Et, de nombreux ministres, sénateurs et députés, élites de région d’origine. À cela s’ajoute le soutien des partis alliés comme le Fsnc d’Issa Tchiroma Bakary et l’Undp de Bello Bouba Maïgari.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.