Henri Ekam : « Parler de sexualité à nos enfants pour mieux les éduquer»

Inspecteur national pédagogique de Sciences de la vie et de la terre, cet enseignant explique l’importance de parler de sexualité et des pratiques néfastes pour la santé dès la classe de 5ème.

En quoi consiste exactement ce chapitre qui fait problème ?

Il s’agit d’une énumération des pratiques sexuelles à risques pour l’être humain. Ici, les pédagogues ont préparé toute une leçon pour ralentir les méfaits de ces pratiques dans notre société. A mon avis, il y’a aucun problème, car il est bon de parler de sexualité à nos enfants pour mieux les éduquer.

Quelles sont les raisons pour lesquelles, vos collègues et vous avez choisi d’en parler en classe de 5ème ?

Nous suivons un calendrier académique spécifique. Et il est prévu de parler de sexualité en classe de 5ème. Et cela se fait depuis des années. Avec le temps, nous sommes obligés de nous adapter aux changements qui minent notre société. Ce livre est d’ailleurs au programme depuis l’année dernière. Je suis étonné que ce ne soit que maintenant qu’il fasse autant de bruit.

Parler de sodomie, de zoophilie, d’homosexualité, etc., à cet âge, n’est-ce pas un risque ?

Non. Pas du tout. Je tiens à vous préciser que lorsque nous faisons des exposés sur la sexualité, ces enfants nous rapportent des développements qui ne sont dans aucun de nos manuels. Ils sont curieux et donc cherchent à des endroits les plus insoupçonnés des réponses. La télévision, internet, etc. Et si elles sont mauvaises, à coup sûr, ils chavireront du mauvais bord. Notre rôle est de canaliser le trop plein d’énergie de ces enfants qui sont aussi les nôtres. Nous savons parfaitement ce qu’il faut leur dire ou pas. Quel besoin pour nous de les guider dans des pratiques interdites et punies par la loi ? Ça n’a pas de sens.

Propos recueillis par Jeanne Ngo Nlend

3 pensées sur “Henri Ekam : « Parler de sexualité à nos enfants pour mieux les éduquer»

  • 9 septembre 2018 à 15 h 04 min
    Permalink

    Je ne s8 pas daccord avc m. L’inspecteur. C’es n’es pa normal de parler a 1 enfant de ces genres de paratik a cet age. Xa eveil pluto leur curiosité e les emenera a vouloir tester. Il es bien de parler du sexe a 1 enfan mai certain detail doive venir avc l’age. De grace, ne mettez plu ces livres o pragram, c’es com si l’on metai 1 film porno a ses enfan, leur demandan de suivre pour mieu les eduquer. Desolé xa ne done pa M. L1specteur.

    Répondre
    • 22 septembre 2018 à 21 h 45 min
      Permalink

      Bonsoir et merci pour vos commentaires. Nous sommes contents de vous avoir comme abonnés.

      Répondre
    • 22 septembre 2018 à 21 h 58 min
      Permalink

      Bonsoir et merci de donner votre avis sur la question . Nous sommes contents de vous avoir parmi nos abonnés.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.