Présidentielle 2018 : Akere dévoile ses soutiens politiques

Des anciens bâtonniers, des docteurs, des artistes ou même des économistes font partie de l’Etat-major de la Nouvelle République d’Akere Muna

Ils ont tous fait le déplacement ce 22 septembre pour le Palais des Congrès de Yaoundé. Invités au lancement de la campagne de leur joker. Akere lui-même aura pris le soin de les présenter.  Ils prendront successivement la parole pour lui adresser des mots d’encouragement et de soutien.

Les hommes d’honneur

Le premier à être appelé à l’estrade est l’actuel maire de Yabassi,Jacques Maboula Mboya. Il ne passera pas par quatre chemins pour dénoncer le gouvernement en place. Face à ce « mal-être certain », ATM (Akere Tandeng Muna), semble être le bon numéro. « Le peuple camerounais choisira au soir du 7 octobre le changement de toutes ses forces. Et vous, monsieur le bâtonnier vous allez l’incarner », aura-t-il dit. Pour ce faire « tous les citoyens sont appelés le 7 octobre pour faire un don de soi dans l’isoloir ».

A sa suite, l’ancien bâtonnier Yondo Black. L’âge avancé mais une énergie débordante. D’un pas alerte, le maitre s’est avancé vers le pupitre pour justifier son attachement à cet homme, qu’il a accueilli dès ses premiers jours dans la profession. Mais l’heure n’étant pas aux réminiscences, il appellera lui aussi les « citoyens convaincus » à exprimer leur droit de vote mais surtout de « censure ».

Le problème des régions anglophone du Cameroun aura été très présent dans cette cérémonie de lancement. Les alliés d’ATM, ont tous convenu que l’une des premières mesures du président élu sera la résolution de cet état de chose. Et, pour le Dr Victorin Hameni Bieuleu « Akere élu le 7 octobre, le problème anglophone prendra fin le 8 octobre ».

Les partis alliés

Se succèderont ensuite quelques leaders politiques des formations de la plateforme la Nouvelle République. Issa Habiba, présidente de l’Union des populations du Cameroun, Alice Sadio de l’Alliance des forces progressistes et Dieudonné Yebga du Manidem viendront mettre la foule en ébullition. Respectivement qualifiées de « piment », de « njinja » et de « mbombog », ils auront été clairs. « Nous voici chers Camerounais face au destin de notre pays. L’Afrique en miniature est réunie dans cette salle et si c’est le cas tout est accompli », pensent ces présidents pour qui le Cameroun est à genoux et donc l’Afrique est tombée. Mais heureusement « Monsieur propre » est là et « il a le profil du job », pense Alice Sadio.

Il faudra ensuite voir défiler le Dr Daniel Manguele, Henri Georges Minyemb et Coco Ateba, entre autres soutiens.

Danielle Mouadoume B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.