Présidentielle 2018: Akere Muna choisit la moto pour ses arrivées

Douala, Limbe, Bafoussam, le candidat a choisi les deux roues pour faire ses apparitions.

Là où certains jouent la carte du luxe avec de grosses voitures et des cortèges pompeux pour rencontrer les militants, Akere Muna fait l’exception. Tout sourire derrière un “bendskinneur”, celui qui postule à la magistrature suprême fait son entrée.

Salutations chaleureuses aux populations, bruits de klaxon, voilà l’orchestre qui accompagne ces apparitions.
Et le public le lui rend bien. Les mototaximen de la ville d’accueil ne se font pas prier pour investir le cortège. Tantôt debout, tantôt assis, seul ou à plusieurs, ils accompagnent “Monsieur propre” jusqu’au lieu du meeting.

Pour eux, c’est “très original”. “Ça change de ce qu’on a l’habitude de voir. Ce sont des choses qui montrent qu’il est simple et sera proche du peuple”, pensent ces travailleurs. À Bafoussam, c’était une vraie avalanche de personnes qui a accompagné le candidat investi par le FPD au site du “méga-meeting” de Bafoussam au lieu-dit carrefour Le Maire.

Danielle Mouadoume B.

Danielle Mouadoume

Laisser de bonnes traces.

5 pensées sur “Présidentielle 2018: Akere Muna choisit la moto pour ses arrivées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.