Présidentielle 2018: Elecam outille les acteurs du processus électoral

500 personnes ont été instruits sur le code de conduite du processus électoral à avoir durant l’élection présidentielle 2018.

Le président du Conseil électoral Enow Abrams Egbe a ouvert la 7e conférence nationale entre Elecam et les acteurs du processus électoral ce 6 septembre à Yaoundé. Près de 500 participants y ont pris part. chacun d’eux a pu être outiller sur la conduite à tenir en prélude au scrutin du 7 octobre prochain. Entre autres, les partis politiques, la société civile, le conseil constitutionnel et l’Administration territoriale, ont fait le déplacement.

L’on a aussi la noté la présence du ministère des Relations extérieures. Il facilite les échanges entre Elecam et les missions consulaires et diplomatiques du Cameroun à l’étranger. En effet, ces travaux ont pour objectif de trouver des stratégies afin d’apaiser le climat social à la veille de cette élection présidentielle. À la fin de cette journée de réflexion, chaque participer doit maitriser les règles de conduite en matière du processus électoral.

Elecam rassure

Elections Cameroon assure l’opinion nationale et internationale qu’il est prêt. Pour le président du Conseil électoral, cette 7e conférence nationale permet de crédibiliser Elecam. Consolider un dialogue franc et fructueux. Elecam et les différents acteurs du processus électoral s’accordent sur ce point. Car il est question d’organiser une élection présidentielle sans faille, le 7 octobre prochain.

Occasion pour le président du Conseil électoral de  convoquer l’article 11 du Code électoral. À l’alinéa 2, cet article prévoit que le Conseil électoral organise des concertations avec tous les acteurs du processus électoral. Des échanges  en vue d’un meilleur déroulement du scrutin.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.