Présidentielle 2018: le scrutin sera effectif dans les 360 communes

C’est l’une des conclusions de la 1ère conférence semestrielle des gouverneurs clôturée ce 11 septembre par le ministre de l’Administration territoriale. C’était au sujet du déroulement du scrutin du 7 octobre prochain au Cameroun.

Les échanges de deux jours entre le ministre de l’Administration territoriale et les gouverneurs des régions augurent de belles perspectives. Il en ressort que le scrutin du 7 octobre prochain se déroulera dans une atmosphère sereine. En effet, Paul Atanga Nji recommande aux responsables des régions, le respect de loi électorale et l’autorité de l’Etat. Après leur avoir rappelé l’immense enjeu d’une élection présidentiel, le ministre a insisté sur la vigilance et la préservation des acquis de la nation. Entre autres, la paix, l’Unité nationale et la stabilité.

En plus, Paul Atanga Nji invite les gouverneurs à assurer la sécurité de tous les candidats en déplacement dans leurs régions respectives. Autant de recommandations reçues favorablement par les dix gouverneurs du pays. Les numéros uns de région ont saisi l’occasion pour fustiger la faible exécution des projets du budget d’investissement public. Mais aussi la timidité de la reprise des cours dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest.

Cas de Bamenda

Dans cette région du Nord-Ouest, le gouverneur Adolphe Lele Lafrique a instauré un couvre-feu depuis le 10 septembre face aux actes de vandalisme. Selon nos sources, la mesure est effective. Des rues désertes, des suspensions de voyages nocturnes, l’illustrent à suffisance. Cependant, les voitures des autorités administratives et celles des forces de sécurité ou personnalités avec des autorités spéciales, circulent. Une situation presque insupportable à vivre pour les populations. Mais elles s’y accommodent compte tenu de l’enjeu sécuritaire. Quant à la levée de ce couvre-feu, le gouverneur précise qu’elle interviendra dès le retour au calme. Un calme appelé de tous les vœux pour la reprise effective des cours et le bon déroulement du scrutin du 7 octobre 2018.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.