Présidentielle 2018 : les gouverneurs s’impliquent dans la sécurité du processus électoral

La première conférence semestrielle des gouverneurs présidée ce lundi 10 septembre par le ministre de l’Administration territoriale à Yaoundé a tourné autour des mesures de sécurité à mettre en place pour une élection sereine.

« Autorités administratives et sécurisation du processus électoral. » C’est le thème qui guide la première conférence semestrielle des gouverneurs qui se tient du 10 au 11 septembre à Yaoundé. Des travaux se tiennent en prélude à l’élection présidentielle du 7 octobre prochain au Cameroun.

Dans son discours d’ouverture, le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, a invité les gouverneurs à « veiller au respect des dispositions légales qui encadrent les activités des partis politiques. » Mais également, celles des organisations non gouvernementales durant la période électorale. « L’autorité de l’État doit être appliquée et respectée par les acteurs politiques » a indiqué Paul Atanga Nji. Citant le chef de l’État Paul Biya, « Agir autrement, c’est compromettre notre démocratie » a-t-il insisté.

Paul Atanga Nji, MINAT
Mesures exceptionnelles

Cette conférence des gouverneurs a permis au ministre de l’Administration territoriale (MINAT) de rassurer les populations du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Ainsi, Paul Atanga Nji a annoncé « des mesures exceptionnelles et appropriées prescrites par le chef de l’État ». Il s’agit du déploiement conséquent des forces de défense et de sécurité dans les deux régions. Objectif : l’encadrement sans faille de l’année scolaire en cours. Et? la tenue du scrutin présidentiel dans les 360 arrondissements du Cameroun.

Par ailleurs, le MINAT a exhorté les gouverneurs à apporter le concours nécessaire à Elections Cameroon  en vue de l’organisation harmonieuse de la Présidentielle. Même appel lancé aux forces de défense et de sécurité connues pour leur professionnalisme. « Les autorités administratives devraient répondre donc à toutes les sollicitations d’Elecam » a martelé Paul Atanga Nji.

Au menu

Trois interventions importantes marquent ces assises de deux jours à l’hôtel de ville de Yaoundé. D’abord, la présentation du secrétaire d’État à la Défense chargée de la gendarmerie. Ensuite, celle du délégué général à la sûreté nationale. Ces deux interventions portent sur la sécurisation de l’environnement pendant la Présidentielle 2018. Et enfin, la communication du ministre de la décentralisation et du développement local. Elle met l’accent sur les avancées enregistrées en matière de décentralisation.

En rappel, la communication de Georges Elanga Obam relève d’une autorisation spéciale du président de la République. Le Chef de l’État a inscrit l’accélération de la décentralisation parmi les priorités du gouvernement.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.